22 juin

sant-albano-dinghilterra-c.jpg

Saint Alban

En Angleterre, vers 287,  protomartyr de ce pays. St Bède nous en raconte la vie et la mort dans son Histoire ecclésiastique des Anglais. Durant la persécution de Dioclétien, Alban, encore païen, cacha un prêtre chrétien et se livra à sa place aux soldats venus l’arrêter.

Consorce

vierge vénérée à Cluny (6e s.)

sant-eusebio-di-samosata.jpg

Saint Eusèbe de Samosate

Evêque et martyr († 381) Au temps de l’empereur arien Constance, il visita, déguisé en soldat, les Églises de Dieu, pour les affermir dans la foi catholique. Ensuite, sous l’empereur Valens, il fut relégué en Thrace et, quand la paix fut rendue à l’Église, au temps de Théodose, il fut rappelé de son exil. Il recommençait ses visites aux Églises, quand une femme arienne lui jeta, du haut d’une maison, une tuile qui lui brisa la tête, et il succomba ainsi en martyr.

Saint Flavius Clemens

(1er s.) À Rome, commémoraison de saint Flavius Clemensmartyr. En 94, l’empereur Domitien, son cousin, avec qui il venait d’exercer le consulat, le fit mettre à mort sous l’accusation d’athéisme, en réalité à cause de sa foi au Christ.

beato-innocenzo-v-pietro-di-tarantasia-a.jpg

Bx Innocent V, pape

d’origine savoyarde. Il portait le nom de Pierre de Tarentaise. Dominicain, archevêque de Lyon ,enfin pape pendant 6 mois (il avait été élu à l’unanimité des 13 cardinaux présents). Il mourut en 1276.

Le bienheureux Innocent V, pape, de l’Ordre des Prêcheurs. Après avoir enseigné la théologie à Paris, il fut nommé, malgré lui, au siège épiscopal de Lyon, où il fut, avec saint Bonaventure, modérateur des débats du Concile œcuménique convoqué en vue de réaliser l’union entre les Latins et les Grecs séparés. Élu ensuite à la chaire de Pierre, il mourut après cinq mois de pontificat, plutôt montré que donné à l’Église de Rome.

Jean Ier

(† 430)

san-giovanni-fisher-e.jpg

St John Fisher

Mémoire des saints Jean Fisher, évêque, et Thomas More, martyrs. Leur opposition au roi Henri VIII dans la controverse autour de son divorce et sur la suprématie spirituelle du pape, entraîna leur incarcération à la Tour de Londres. Jean Fisher, évêque de Rochester, qui s’était fait remarquer par son érudition et la sainteté de sa vie, fut, en ce jour en 1537, décapité devant sa prison par ordre du roi lui-même. Thomas More, père de famille d’une vie absolument intègre, et chancelier du royaume d’Angleterre, fut décapité le 6 juillet suivant, lié au saint évêque par la même fidélité à l’Église catholique et par le même martyre.

A Londres,  St John Fisher évêque de Rochester, cardinal et martyr. Il fut le seul évêque du royaume à tenir tête au roi Henri VIII qui entraînait l’Angleterre dans le schisme. Il fut supplicié le 22 juin 1535. « Pour la science, la sagesse et la vertu, je ne connais personne qui lui soit comparable », disait de lui .

Quelques écrits

Lambert

 († 1125)

san-niceta-di-aquileia.jpg

Saint Nicétas

Commémoraison de saint Nicétas, évêque de Rémésiana en Dacie, qui mourut en 414. Saint Paulin de Nole le loue, dans un poème, d’avoir fait des barbares des brebis en leur inculquant l’Évangile, de les avoir conduits dans la demeure royale de la paix et d’avoir appris à ces gens, autrefois incultes et brigands, à vibrer d’un cœur romain.

san-paolino-di-nola.jpgSaint-Paulin-de-NOLE

né à Bordeaux. On lui conféra, à 25 ans les honneurs du  consulat. Le baptême reçu à 36 ans fut pour lui une illumination : « Toute ma vie fut changée et, moyennant mes richesses, j’acquis le droit de porter ma croix ». Avec Thérèse, sa femme, il se retira sur ses terres de Nole, en Campanie, près du tombeau de St Félix et ils y vécurent tous deux en ascètes. En 409, le peuple de Nole l’élut comme évêque. 22 ans durant il gouverna son Eglise, guida ses fidèles, entretint une correspondance avec St Jérôme et St Augustin et mourut un an après ce dernier, en 431. Il nous reste de lui 32 poèmes et 51 lettres

Quelques écrits

Prèce

(7e s.)

holbien-the-younger-sir-thomas-more2-1.jpg

Saint-Thomas-MORE

qui fut décapité deux semaines plus tard et pour le même motif. Chancelier du royaume, humaniste d’une bonté rayonnante. Il écrivit « Utopie » satire de la société de son temps et cette prière : « Seigneur, donne-moi l’humour pour que je tire quelque bonheur de cette vie et en fasse profiter les autres. » Il fut exaucé, jusqu’à l’échafaud inclusivement : « Aidez-moi, monsieur, demanda-t-il au bourreau, à y monter sans aventure ; pour redescendre je me débrouillerai tout seul »

Quelques écrits

Saints Jules et Aaron

 À Caerleon, en Grande Bretagne, à la fin du IIIe siècle, les saints martyrs Jules et Aaron, qui, après saint Alban, furent mis à mort dans la même persécution, ainsi que beaucoup d’autres qui, en divers endroits subirent des tortures de toutes sortes, eurent leurs membres sauvagement déchirés, et parvinrent ainsi, au terme de leur combat, aux joies de la Jérusalem céleste.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-06-23