28 juin

Saint Argimir

martyr à Cordoue († 856) 
À Cordoue en Andalousie, l’an 856, saint Argimir, moine et martyr. Dans la persécution des Maures, sous le règne de Mohammed II, le juge le somma de renier le Christ. Lui, qui était avancé en âge, demeura persévérant dans la confession de la foi. On l’étendit vivant sur le chevalet et on l’acheva d’un coup d’épée.

Élie et Paul

prêtre et diacre, martyrs à Cordoue († 856)

beato-eimerado.jpgSaint Heimrad

(† 1019) À Hasunger en Hesse (Allemagne), l’an 1019, saint Heimrad, prêtre et ermite. Congédié du cloître et en butte au mépris et aux quolibets de beaucoup, il se fit vagabond pour le Christ.

sant-ireneo-di-lione-1.jpgSaint-Irénée

A Lyon, disciple de St Polycarpe de Smyrne, et, par lui, de l’apôtre St Jean. Il fut le champion de la foi par son livre « contre les hérésies » (gnostiques). Elle est de lui la parole célèbre : « Poussé par l’amour infini qu’Il nous porte, le Verbe de Dieu s’est fait ce que nous sommes pour faire de nous ce qu’Il est ». En 177, la persécution sévissait ; St Irénée, envoyé porter au Pape Eleuthère un message des chrétiens incarcérés à Lyon, dut à cet éloignement momentané de survivre à l’hécatombe où périt l’évêque St Pothin, auquel il succéda. Sa dernière intervention fut pour supplier le Pape Victor de ne pas rompre avec l’Église d’Asie à propos de la date de Pâques. On pense que St Irénée mourut martyr au temps de l’Empereur Sévère, vers l’an 200.

Quelques écrits

john-southworth-45-01.jpgSaint Jean Southworth

À Londres, en 1654, saint Jean Southworth, prêtre et martyr. Arrêté pour exercice des fonctions sacerdotales sur le sol britannique, il subit plusieurs fois la prison et l’exil. Enfin condamné à mort sous le protectorat d’Olivier Cromwell, en voyant, à Tyburn, le gibet avec la corde, il s’écria qu’il tenait la potence pour la croix du Christ.

saint-leon-ii.jpgSaint LEON II, pape

(681-683), sicilien, connaisseur de la musique et du grec ; il ratifia le 6e concile œcuménique de Constantinople (contre le monothélisme).

beata-maria-pia-mastena.jpgBse Maria Pia MASTENA

Religieuse, Fondatrice (1881-1951)

santi-martiri-cinesi-agostino-zhao-rong-e-compagni-2.jpgSainte Marie Du Zhaozhi

Dans la province chinoise de Hebei, à Jieshuiwang près de Shenxian, en 1900, sainte Marie Du Zhaozhimartyre. Mère d’un prêtre, elle avait commencé à fuir, mais revenue sur ses pas et ne voulant pas renier la foi du Christ, elle offrit la nuque, d’une âme égale, au sabre des ennemis.

Pappias

(4e s.)

san-paolo-i.jpgSaint Paul I

pape (757-767) : successeur de son frère Etienne II, il en continua la politique d’amitié avec Pépin le Bref, contre les Lombards et contre Bysance.

À Rome, en 767, saint Paul Ier, pape. Doux et plein de bonté, il parcourait en silence la nuit les cellules où gisaient les malades indigents et leur servait de la nourriture. Défenseur de la foi orthodoxe, il écrivit aux empereurs Constantin Copronyme et Léon de rétablir le statut antique de vénération pour les saintes images. Promoteur attentif du culte des saints, il décida de retirer des cimetières en ruines les corps des martyrs et de les transférer à l’intérieur de la ville, au milieu des hymnes et des cantiques, dans les basiliques et les monastères, et il s’employa à les honorer.

Paul de Corinthe

 (7e s.)

Paul Giustiniani

(† 1528)

Serge de Valaam

 (14e s.)

Téchilde

(† 600)

gerosa.jpgSainte Catarina Vincenza GEROSA

Italie  Naissance: 1784  à Lovere (Nord de Bergame)  Mort: 28.06.1847  à Lovere
Née à Lovere, au diocèce de Brescia en Lombardie, en 1784, Catarina Vincenza Gerosa est co-fondatrice avec sainte Bartolomea Capitanio  de la Congrégation des Sœurs de Charité de Marie Enfant (Maria Bambina) avec la Règle de saint Vincent de Paul, congrégation vouée à l'éducation des filles et aux œuvres de miséricorde. Bartolomea étant morte prématurément, Vincenza dut assumer la direction de l'œuvre commencée. "Et, comme le dit Pie XII, chaque fois qu'elle se jugeait insuffisante, qu'elle sentait ses forces faiblir ou lui manquer, elle allait prier longuement son divin Epoux et elle passait des heures très douces en de suppliantes prières devant l'autel de sa Mère Immaculée. Elle puisait là certainement cette force surnaturelle qui surmonte tous les obstacles, qui donne le repos et la paix à l'âme agitée par les adversités ou les épreuves." Après avoir présidé au développement admirable de sa congrégation, elle mourut le 28 juin 1847, à Lovere.
Canonisation: 18.05.1950  à Rome  par Pie XII

beati-severiano-severijan-baranyk-e-gioacchino-jakym-senkivskyj-a.jpgBx Sévérien Baranyk
 et Joachim Senkivskyj 

Dans la ville de Drohobych en Ukraine, l’an 1941, les bienheureux Sévérien Baranyk et Joachim Senkivskyj, prêtres de l’Ordre de Saint Josaphat et martyrs. Sous le régime soviétique, ils furent détenus en prison pour leur fidélité à l’Église romaine et y moururent.

santi-martiri-cinesi-agostino-zhao-rong-e-compagni-2.jpgSaintes Lucie Wang Cheng,
 Marie Fan Kun, 
Marie Qi Yu 
etMarie Zheng Xu

À Wanglajia, dans la province chinoise de Hebei, en 1900, les saintes martyres Lucie Wang Cheng, Marie Fan Kun, Marie Qi Yu etMarie Zheng Xu, jeunes filles élevées dans un orphelinat, qui durant la persécution de la secte de Yihetuan, se tenant unies par la main comme si elles allaient à la noce, périrent à coups d’épée.

Saints Plutarque,
Sérénus, Héraclide, 
Héron,
Sérénus, Héraïs,
Potamiène etMarcelle,

À Alexandrie, vers 202, sous l’empereur Septime Sévère, les saints martyrs Plutarque,Sérénus, Héraclide, catéchumènes, Héron, néophyte, un autre Sérénus, Héraïs, catéchumène, Potamiène etMarcelle, sa mère. Tous disciples de l’illustre Origène, ils confessèrent le Christ, les uns par l’épée, les autres par le feu. Parmi eux brilla principalement la vierge Potamiène, qui eut d’abord à soutenir de nombreux combats pour sa virginité, puis endura des tourments inouïs pour la foi, et fut enfin brûlée en même temps que sa mère.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-06-27