Passioniste de Polynésie

Amour de soi

Jean 15 9 17awS’aimer soi-même
Se laisser aimer par Dieu…. et par les autres
Aimer les autres

Introduction

On parle rarement de l’amour de soi. Bien des gens pensent que cela est égocentrisme, égoïsme. 

Certains chrétiens s’appuient même sur une parole de Jésus pour affirmer qu’il ne faut pas s’aimer !

"Si quelqu'un vient à moi sans haïr son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et jusqu'à sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Luc 14/26

Mais qu’en est-il vraiment ? Qu’est-ce que Jésus nous dit?

 Son commandement n’est-il pas ? :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Matthieu 22/39

Quand on regarde aux personnes, on constate que celles qui ont été trop blessées, celles que l’on a méprisées, ne savent pas s’aimer, se respecter et se mettent souvent dans des situations impossibles à vivre. Ce schéma ne pourra s’inverser que lorsque l’amour d’une personne ou de Dieu aura atteint son cœur.

A quoi cela correspond-il pour une personne chrétienne ?

Une personne chrétienne, c'est-à-dire une personne croyant en Jésus-Christ mort et ressuscité pour elle, (et pas seulement une personne pratiquant des rites sans croire en l’amour personnel du Christ pour elle), doit apprendre à se laisser regarder par Dieu dans son état. 

Toute âme est créée par amour

Toute personne humaine est créée par amour de Dieu. Dieu n’a jamais créée quelqu’un pour qu’il soit moqué, tyrannisé, haï par le monde durant sa vie.

Si le monde nous blesse c’est par le péché mais pas par la volonté de Dieu.

Le regard de Dieu sur chacun, quel qu’il soit, « super canon » ou difforme, intelligent ou simplet, etc. est un regard d’amour .Peu importe le regard et les commentaires du monde, Dieu a une relation d’amour avec chacun de nous.

Mais comme dans toute relation, l’amour est un « va et vient ». Dieu m’aime, soit, mais cela implique que je dois me laisser aimer par Dieu, je dois lui faire confiance et me laisser apprivoiser par lui. C’est sous le regard de Dieu que chacun peut trouver sa véritable beauté, sa véritable richesse, sa véritable dignité humaine. Seul l’amour de Dieu peut guérir les blessures que le monde nous a faites. Seul l’amour de Dieu peut nous rendre capables de nous aimer nous-mêmes, pour l’aimer lui en retour, et pour aimer les autres aussi, y compris ceux qui nous auront tant fait de mal.

De nos blessures

La haine allume des querelles, l'amour couvre toutes les offenses. Prov 10/12

Lorsque le monde, nous a trop blessés nous sommes incapables de nous accueillir nous mêmes dans notre état ! Du fond de nos blessures comment pouvons-nous nous aimer nous-mêmes ? Nous essaierons de nous en sortir par des efforts sur nous-mêmes, nous essaierons de dominer notre souffrance, notre rancœur, parfois même nous nierons les blessures qui nous ont été faites et qui nous minent inconsciemment, pour continuer à vivre….mais notre blessure elle vraiment guérie ? Rien n’est moins sur !

Et nous voyons souvent des souffrances du passé, remonter sans crier gare, alors qu’on les croyait révolues !  

 Quand nous sommes blessés par les autres, en paroles ou en gestes ; que cela réveille en nous souffrance, rancœur, colère, voire «  pétage de câble », demandons-nous pourquoi cela nous fait aussi mal. Voyons quel point sensible a été touché en nous, et reconnaissant la blessure du passé, ne la nions pas mais demandons en la guérison à Dieu …. Et s’il s’agit d’un pardon à vivre, demandons en la grâce et la force.

C’est qu’il y a des blessures en nous que Dieu seul peut guérir. Lui nous aime d’un amour indéfectible, et peut guérir totalement en nous tout ce qui a été blessé, brisé. Il est le Dieu de la Vie. Si nous voulons vraiment une guérison complète, si nous voulons nous aimer nous-mêmes pour vivre pleinement, alors il nous faut recevoir la guérison de Dieu en accueillant son amour, au cœur même de notre mal.

Car les montagnes peuvent s'écarter et les collines chanceler, mon amour ne s'écartera pas de toi, mon alliance de paix ne chancellera pas, dit Yahve qui te console. Isaïe 54/10

Si nous accueillons son amour au cœur de notre souffrance, au cœur de notre misère, alors nous pourrons guérir et vivre en ressuscités ! Vivre de l’amour de Dieu pour nous, nous aimer nous-mêmes comme lui nous aime personnellement …. Et ne plus faire cas des commentaires humains déplaisants voir agressifs ….

Cela implique un premier pas : chacun doit faire la vérité sur son état intérieur, et se mettre devant Dieu, sans faux fuyant, et accueillir son regard d’amour. C’est le premier pas, et c’est essentiel  car nul ne peut véritablement aimer Dieu et encore moins les autres sans cela.

Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés, alors que nous étions morts par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ - c'est par grâce que vous êtes sauvés ! Ephésiens 2/4.5

Guéris par Dieu, nous devenons capables d’aimer, d’aimer Dieu en retour bien sur, puisque son amour a envahi notre cœur au fur et à mesure que nous nous sommes laissés regarder et guérir par lui. Mais aussi aimer les autres ; n’étant plus aussi susceptibles à la moindre parole ou au moindre geste. Tout se relativise et nous prenons également conscience, que les autres, tout comme nous, ont des blessures à guérir ! De là vient la compréhension, la patience, le pardon etc.

De notre Amour pour Dieu

Rendez grâces à Yahve, car il est bon, car éternel est son amour ! 1 Chro 16/34

 Guéris, libérés, nous désirons vivre une véritable relation d’amour avec Dieu, et cela passe par la prière, la louange :

Pour moi, en ton amour je me confie ; que mon cœur exulte, admis en ton salut, que je chante à Yahve pour le bien qu'il m'a fait, que je joue pour le nom de Yahve le Très-Haut ! Ps 13/6

Et notre vie en accord avec sa parole

J’ai devant les yeux ton amour et je marche en ta vérité. Ps 26/3

Ayant désormais pleinement conscience d’être l’enfant bien-aimé du Père, rien n’est trop beau pour lui correspondre et lui rendre gloire : Il ne s’agit plus d’appliquer une loi religieuse, mais bien de vivre d’amour :

Oui, cherchez à imiter Dieu, comme des enfants bien-aimés, et suivez la voie de l'amour, à l'exemple du Christ qui vous a aimés et s'est livré pour nous, s'offrant à Dieu en sacrifice d'agréable odeur. Ephésiens 5/1.2

Notre amour pour les autres

Une loi d’amour qui va nous conduire à aimer les autres puisque nul ne peut aimer Dieu s’il n’aime pas les autres :

Si quelqu'un dit : "J'aime Dieu" et qu'il déteste son frère, c'est un menteur : celui qui n'aime pas son frère, qu'il voit, ne saurait aimer le Dieu qu'il ne voit pas. Oui, voilà le commandement que nous avons reçu de lui : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. 1 Jean 4/ 20.21

Ayant accueilli l’amour de Dieu, nous aimant nous-mêmes en lui, nous allons pouvoir grandir dans l’amour des autres jusqu’à parvenir à les aimer comme Dieu les aime ; c'est-à-dire jusqu’au bout de nous-mêmes, à l’image de Jésus qui est mort sur la croix pour nous personnellement. Et c’est là que la phrase de Jésus  en Luc 14 / 26 prend tout son sens !

"Si quelqu'un vient à moi sans haïr son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et jusqu'à sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Luc 14/26

Il ne s’agit pas de se haïr, de se nier, voire de se renier, mais au contraire de s’accomplir pleinement dans le don de l’amour, selon l’appel de Dieu au cœur de notre vie.

Nul n'a plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis. Jean 15/13

On comprend bien qu’il ne s’agit pas là de se faire tuer, mais bien de s’offrir généreusement au quotidien, en se dépassant soi-même pour l’amour de Dieu et des autres.  

Que votre charité soit sans feinte, détestant le mal, solidement attachés au bien ; que l'amour fraternel vous lie d'affection entre vous, chacun regardant les autres comme plus méritants, d'un zèle sans nonchalance, dans la ferveur de l'esprit, au service du Seigneur, avec la joie de l'espérance, constants dans la tribulation, assidus à la prière, prenant part aux besoins des saints, avides de donner l'hospitalité. Romains 12/9.13

Enfin, vous tous, en esprit d'union, dans la compassion, l'amour fraternel, la miséricorde, l'esprit d'humilité, ne rendez pas mal pour mal, insulte pour insulte. Bénissez, au contraire, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin d'hériter la bénédiction. 1 Pierre 3/8.9

Conclusion

L’amour appelle l’amour et en Dieu l’amour est vraiment l’unique chemin. Ayant bien conscience de cela appliquons la règle d’or de Saint Paul :

N'ayez de dettes envers personne, sinon celle de l'amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la loi. Romains 13/8

Myriam de Gemma
Septembre 2020