Passioniste de Polynésie

Luc 11,14.23

Luc 11 14 23awÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,14.23

En ce temps-là, Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et les foules furent dans l’admiration. Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges. En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement, auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

separ bible

Voila bien le genre de texte après lequel nous ne courrons pas particulièrement parce qu’il parle du mal et de s jugements que nous pouvons avoir les uns sur les autres, des jugements sur les intentions que nous prêtons aux autres ….

Jésus se fait traiter de Belzébul, parce qu’il dérange, et ceux qu’il dérange lui prêtent de mauvaises intentions. Aujourd’hui n’est-ce pas encore souvent le cas ! Ceux qui ne pensent pas comme nous, ne sont ils pas mauvais ?

Attention à nos jugements hâtifs ! Attention à nos procès d’intention ! Jésus nous appelle à aimer, pas à juger !

Mais il est encore un point que je voudrais souligner ici, remarquons que c’est Jésus, qui se fait attaquer. On nie son œuvre au point de dire que cela vient du démon ! 

Dans nos vie de croyants, il arrive parfois que nous ne sachions pas recevoir, les grâces particulières de ceux qui nous entourent, et parce que nous ne les comprenons pas, parce quelles nous dérangent, ou encore parce qu’elles nous renvoient à nos faiblesses voir à notre médiocrité, alors nous les rejetons en bloc, nous traitons l’autre d’illuminé ou pire de suppôt de Satan !  Là aussi ce texte nous invite à la prudence ! Et il nous y invite de façon ferme :

Et oui dire que quelqu'un est de Satan parce qu’il ne se conduit pas selon nos normes personnelles de croyant, est une faute. Dire que la grâce dont il vit est de Satan en est une bien pire, car elle attaque directement la source, qui est la grâce divine !

 Certes l’évangile ne nous dit pas qu’il faut tout accepter, tout tolérer, car le discernement doit exister, mais ce discernement doit se vivre avec Dieu et non selon nos impressions personnelles

Dans notre société, où les idéologies de tous bords fleurissent, dans notre société où il est de bon ton de rejeter tout ce qui ne nous est pas conforme, nous sommes aujourd’hui appelés à regarder vers Dieu, pour reconnaitre son œuvre d’amour, au travers de ceux qui nous entourent, nous sommes appelés  aussi à nous laisser déranger par la vérité de Dieu, afin de grandir dans la foi et dans une vie véritablement chrétienne.   

Puissions-nous savoir reconnaitre la voix de Dieu dans notre vie, et dans celle des autres ! Puissions-nous reconnaitre les pas de Dieu dans le monde qui est le nôtre. 

Myriam de Gemma
mars 2021

 

Date de dernière mise à jour : 2021-03-10