Passioniste de Polynésie

Luc 21,20-28

Luc 21 20 28awÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc 21,20-28.

"Mais lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, alors comprenez que sa dévastation est toute proche. Alors, que ceux qui seront en Judée s'enfuient dans les montagnes, que ceux qui seront à l'intérieur de la ville s'en éloignent, et que ceux qui seront dans les campagnes n'y entrent pas ; car ce seront des jours de vengeance, où devra s'accomplir tout ce qui a été écrit. Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! "Car il y aura grande détresse sur la terre et colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant du glaive et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens jusqu'à ce que soient accomplis les temps des païens. "Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l'angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots ; des hommes défailliront de frayeur, dans l'attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors on verra le Fils de l'homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire. Quand cela commencera d'arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche."

separ bible

Voila bien le genre de texte que nous n’aimons pas trop ! On nous y parle de guerre de destruction alors que nous souhaitons paix et bonheur.

Aujourd’hui en ces temps troublés où le monde peut se demander ce qui l’attend, Jésus nous invite à l’écouter, car la guerre n’est pas de la volonté de Dieu mais bien du fait de l’homme qui se détourne de la parole même de Dieu.

 Dieu aime l’homme et cet amour lui fait respecter sa liberté. L’homme est libre de faire le bien et le mal. Chacun de nous est capable du bien et du mal.

La guerre est inévitable en ce monde et le Seigneur n’a pas peur de nous le dire et de nous inviter à agir en conséquence, mais surtout il nous invite à nous interroger et à ne pas perdre la foi.

Il nous dit même qu’avant son Retour la nature elle-même sera « perturbée ». Et nous voyons aujourd’hui bien des séismes, bien des tempêtes, des inondations, des éboulements de terrains, et nous les voyons d’autant que les communications sont là (télévision, radio, internet…etc.)…. Certaines personnes, avec une lecture primaire et simpliste de ce genre de passages,  en profitent pour jouer les prophètes de malheur, les agents de la peur (Dieu va venir punir le monde …). Mais Dieu n’est pas un justicier avec une matraque ! il veut la conversion des cœurs au plus profond du péché. Et puis n’oublions pas que dans un autre passage de l’évangile nous dit que nul ne sait quand le Seigneur reviendra.

Alors pourquoi cette parole ? Tout simplement parce que le Seigneur veut nous montrer que nul n’est à l’ abri d’une catastrophe, humaine ou naturelle, que nul ne peut dire : je ne mourrai ni aujourd’hui ni demain. Et il nous appelle donc à méditer sur notre fin dernière devant ces évènements, sur ce que nous faisons de notre vie.

Quelle est la finalité de ma vie ? La réussite en ce monde ou le salut de mon âme, et donc ma vie éternelle auprès de Dieu ?

Les évènements terribles de ce monde ne doivent pas nous terrasser mais bien au contraire nous faire nous retourner vers le Seigneur dans une prière de foi, d’amour et d’espérance.

Myriam de Gemma
Novembre 2021

lampes-fresque.jpg

Ces évènements parlent de la fin des temps avant le retour du Christ. Cependant on peut aussi essayer de les appliquer à notre temps, où le monde semble vouloir sombrer dans la guerre. Ce temps qui est le notre n’est pas un temps de paix, et on pourrait se laisser aller à la peur, à l’angoisse, cependant Jésus nous dit bien que c’est au cœur de ce temps de guerre, de tribulation qu’il faut relever la tête et faire confiance à Dieu.

 Est-ce a dire que nous devons alors simplement attendre sans rien faire ? Certes non. car tout attendre de Dieu c’est vivre avec lui dans l’amour et donc aussi dans l’amour des autres, remarquez bien que le Seigneur ne dit pas « restez assis et attendrez, arrivera ce qui arrivera » ; mais il dit « redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. » 

 Se redresser c’est se tenir debout devant Dieu,  c’est l’attitude du croyant qui veut vivre sa foi jusqu’au bout. Relever la tête c’est tournez notre regard vers Dieu, et non pas baisser les yeux sur notre monde. Relevez la tête c’est entrer dans une prière d’intercession et de confiance. Intercession pour notre vie, pour celle de nos proches, mais aussi pour tous nos ennemis afin qu’ils puissent eux aussi rencontrer l’amour de Dieu.

Quand, au cœur des plus grandes difficultés et souffrances, nous nous tournons ainsi vers le Seigneur, alors entrons dans la confiance, dans l’espérance, et toutes les peurs, toutes les angoisses qui nous tenaient prisonniers tombent, c’est là une première libération, c’est le chemin vers la rédemption, le salut que nous offre le Christ dès ici bas, et que nous recevrons pleinement au jour de notre mort.

 Nul ne sait quand viendra la fin du monde et le retour glorieux du Seigneur. Mais ce qui est sur c’est qu’à notre heure, celle de notre mort,  nous le verrons dans toute sa gloire. Serons-nous prêts à cette rencontre ?

 Ce soir, demandons a Marie, d’intercéder pour nous afin que nous sachions toujours nous tenir debout devant le Seigneur dans l’espérance du salut, et que nous sachions aussi vivre dans l’intercession pour toutes les âmes quelles qu’elles soient ?, car Jésus est mort et ressuscité pour toute l’humanité. Amen.

Myriam de Gemma
Novembre 2015 au Rosaire Vivant


 

Date de dernière mise à jour : 2021-11-24