Passioniste de Polynésie

Matthieu 16,13-19.

Matthieu 16 13 19

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,13-19.

En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. » 

separ bible

Et pour nous qui est Jésus ? Un super sage ? Un prophète de Dieu ? Ou bien le Seigneur, le Fils unique de Dieu ? Qui est vraiment Jésus pour nous ? Et comment vivons-nous réellement cette foi en Jésus Christ ?

Car enfin, à Pierre, qui le reconnait comme « Fils de Dieu », il donne les « clefs du royaume ». C’est toute une mission, une vocation. Notre foi en Jésus Christ, Fils de Dieu doit nous amener nous aussi, à être témoins de  sa divinité,  à vivre dans son amour, à être serviteurs de l’Eglise, non pas tant, en tant que serviteur d’une structure , mais en tant que serviteurs des âmes qui la compose .

 Jésus nous pose, à nous personnellement, cette question : « Pour toi qui suis-je ? » …. Qu’allons-nous répondre ?

Cette question est particulièrement importante aujourd'hui où les courants de pensée du monde nous tirent loin de Dieu, nous coupent même de Lui. Elle est particulièrement importante aujourd'hui où même dans l' Eglise, les idées du monde entrainent à bien des dérives tant dans la pratique rituelle  et sacramentelle que dans la vie courante ! Notre foi est-elle vraiment basée sur la Parole du Christ ? Notre vie, et donc notre vie chrétienne est-elle basée sur la foi en Jésus-Christ ? ... La répnse nous appartient, mais sachons-le bien, que nous le voulions ou non, un jour où l'auttre, dans ces temps qui sont les nôtres, tout chrétien aura à se positionner clairement.  La demie mesure , les faux semblants ne seront plus de mise ! 

 Myriam de Gemma
Février 2021

separ bible

«Tu es le Christ, le Fils de Dieu vivant »

Aujourd'hui, nous célébrons la solennité de Saint Pierre et Saint Paul, qui furent les fondements de l'Eglise primitive et, par conséquent, de notre foi chrétienne. Apôtres du Seigneur, témoins de la première heure, ils ont vécu les premiers moments de l'expansion de l'Eglise et ont scellé avec leur sang la fidélité à Jésus. Pourvu que nous, chrétiens du XXIème siècle, puissions être des témoins crédibles de l'amour de Dieu au milieu des hommes comme le furent les deux Apôtres et comme l'ont été tant de nos concitoyens.

Dans une des premières interventions du Pape François, en s'adressant aux cardinaux, il leur a dit que nous devons "marcher, édifier et confesser". C'est-à-dire que nous devons avancer sur notre chemin de vie, en construisant l'Eglise et en nous confessant au Seigneur. Le Pape a prévenu : "Nous pouvons marcher autant que nous voulons, nous pouvons construire beaucoup de choses, mais si nous ne nous confessons pas à Jésus, quelque chose ne fonctionne pas. Nous finirons par être une ONG d'assistance, mais pas l'Eglise, épouse du Seigneur".

Nous avons écouté dans l'Evangile de la messe un fait central pour la vie de Pierre et de l'Eglise. Jésus demande à ce pêcheur de Galilée un acte de foi dans sa condition divine et Pierre n'hésite pas à affirmer : "Tu es le Christ, le Fils de Dieu vivant" (Mt 16,16). Immédiatement, Jésus institue le Primat, en disant à Pierre qu'il sera le roc solide sur lequel se bâtira l'Eglise tout au long des temps (cf. Mt 16,18) et en lui donnant le pouvoir des clés, la puissance suprême.

Même si Pierre et ses successeurs sont assistés par la force de l'Esprit Saint, ils ont tout autant besoin de nos prières car leur mission est d'une grande transcendance pour la vie de l'Eglise : ils doivent être un fondement sûr pour tous les chrétiens tout au long des temps ; par conséquent, nous devons prier chaque jour pour le Saint Père, pour sa personne et pour ses intentions.

Mgr. Jaume PUJOL i Balcells Archevêque de Tarragone et Primat de Catalogne (Tarragona, Espagne.)

separ bible

«‘Le Fils de l'homme, qui est-il, d'après ce que disent les hommes?’ (…). ‘Et vous, que dites-vous?’»

Aujourd'hui, la profession de foi de Pierre à Césarée de Philippe, démarre la dernière étape du ministère public de Jésus et nous prépare aux événements décisifs de sa mort et de sa résurrection. Après la multiplication des pains et des poissons, Jésus décide de se retirer pendant un certain temps avec ses disciples afin d'approfondir leur formation. C'est à travers ses disciples que commence à se dévoiler la semence du Royaume des Cieux au monde, l'Église.

Il y a deux dimanches, nous entendions comment Pierre après avoir marché sur l'eau commence à s'enfoncer et nous avons entendu le reproche de Jésus: «Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté?» (Mt 14,31). Aujourd'hui il se transforme en éloge: «Heureux es-tu, Simon fils de Jonas» (Mt 16,17). Pierre est bienheureux car il a ouvert son cœur à la révélation divine et a reconnu Jésus comme le Fils de Dieu Sauveur. Tout au long de l'histoire la même question revient: «Le Fils de l'homme, qui est-il, d'après ce que disent les hommes? (…). Et vous, que dites-vous?» (Mt 16,13-15). A un moment ou à un autre nous aussi nous avons dû répondre à ces questions: qui est Jésus pour moi et qu'est-ce que je vois en lui? De la foi reçue de nos parents, catéchistes, prêtres, maîtres, amis,… nous passons à une foi personnalisée dans le Christ, et nous devenons, à notre tour, des témoins, car c'est en cela que consiste le centre de la foi chrétienne.

C'est uniquement à partir de notre foi et de notre communion avec le Christ que nous vaincrons les puissances du mal. Le règne de la mort se manifeste au milieu de nous, en nous causant des souffrances et en nous incitant à nous poser des questions, néanmoins, le Royaume des Cieux se manifeste parmi nous également en nous dévoilant l'espérance; et l'Église, qui est le sacrement du Royaume des Cieux dans le monde, fondée sur le roc de la foi professée par Pierre, fait naître en nous l'espérance et la joie de la vie éternelle. Tant qu'il y aura une humanité dans le monde, il sera nécessaire de donner l'espérance, et tant qu'il sera nécessaire de donner de l'espérance, la mission de l'Église sera nécessaire; c'est pour cela que le pouvoir de l'enfer ne la vaincra jamais, puisque le Christ, présent dans son peuple, nous le garantit.

Abbé Joaquim MESEGUER García (Sant Quirze del Vallès, Barcelona, Espagne)

 

     

Date de dernière mise à jour : 2021-02-21