Passioniste de Polynésie

Matthieu 6,24-34.

Matthieu 6 24 34

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,24-34

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. 
C’est pourquoi je vous dis : Ne vous souciez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ? Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’entre eux. Si Dieu donne un tel vêtement à l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ? Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : “Qu’allons-nous manger ?” ou bien : “Qu’allons-nous boire ?” ou encore : “Avec quoi nous habiller ?” Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. »

separ bible

Le premier commandement de Dieu c’est tu aimeras Dieu de tout ton cœur, de toute ta force, de tout ton esprit. Cela dit bien ce que ça veut dire ; Dieu doit être en premier dans la vie du chrétien. Cela implique de vivre avec lui, donc de lui faire confiance  en tout et pour tout. Il sait ce dont nous avons besoin.

Cependant cela ne signifie pas une démission de nos responsabilités ni de la prise en charge de notre propre vie. Si Dieu nous a donné une intelligence c’est pour nous en servir, si Dieu nous a donné un corps c’est pour nous en servir. Nous avons à construire notre vie, mais à la construire avec Dieu en Dieu.

Vivre en attendant que Dieu résolve nos problèmes sans nous remuer nous-mêmes c’est se tromper de chemin !

Parfois des gens viennent vous voir en disant : je viens demander la prière des frères parce que je suis malade. Et quand on leur demande s’ils ont été voir le médecin, ils répondent non ! Il y a là un non sens, une irresponsabilité. Il faut se prendre en charge, aller voir le médecin, et se remettre alors entre les mains du Seigneur.

 D’autres prient, par exemple, pour trouver du travail, mais eux-mêmes ne se bougent pas pour aller en chercher !  Dieu subvient à nos besoins, mais il ne fera jamais les choses à notre place !

 Ceci étant, il y a aussi des personnes qui sont toujours en soucis du lendemain, ou du vêtement qu’elles vont mettre, etc … cela n’est pas vivre avec Dieu, car la confiance manque, et ce sont là bien souvent des soucis que nous nous créons nous-mêmes en nous compliquant la vie !

 La vie avec Dieu est simple, elle va à l’essentiel. Quand on a compris cela alors on découvre à quel point Dieu nous vient en aide et à quel point il peut faire tout concourir à notre bien !

 Myriam de Gemma
Juin 2021

separ bible

«Cherchez d'abord son Règne et sa justice, et toutes ces choses vous seront données en plus»

Aujourd'hui, l'Évangile parle clairement de vivre le "moment présent" : ne pas ressasser le passé mais s'abandonner à Dieu et à sa miséricorde. Ne pas se tourmenter pour le lendemain, mais le confier à la providence. Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus affirmait : "La seule chose qui me guide c'est l'abandon, je n'ai pas d'autre boussole !".

Le fait de se préoccuper n'a jamais résolu aucun problème. Ce qui résout les problèmes c'est la confiance, la foi. Jésus dit "Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ?".

La vie en soi n'est pas si compliquée, c'est l'homme qui manque de foi… L'existence n'est pas toujours facile. Parfois elle nous pèse ; souvent nous nous sentons blessés et scandalisés par ce qui arrive dans notre vie ou celle des autres. Mais affrontons tout cela avec de la foi et essayons de vivre, jour après jour, dans la confiance que Dieu remplira ses promesses. La foi nous conduira au salut.

"Ne vous souciez pas du lendemain : le lendemain prendra soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine" (Mt 6,34). Qu'est-ce que cela signifie ? Aujourd'hui, tâche de vivre de manière juste, selon la logique du Royaume, dans la confiance, la simplicité, la recherche de Dieu, l'abandon. Et Dieu s'occupera du reste…

Jour après jour. C'est très important. Ce qui nous épuise souvent ce sont tous ces retours sur le passé et la peur de l'avenir ; alors que lorsque nous vivons dans le moment présent, d'une manière mystérieuse, nous trouvons la force. Ce que je dois vivre aujourd'hui, je le vis avec la grâce. Si demain je dois faire face à des situations plus difficiles, Dieu m'accordera plus de grâce. La grâce de Dieu est donnée à l'instant, jour après jour. Vivre le moment présent suppose accepter la faiblesse : renoncer à refaire le passé et à contrôler l'avenir, se contenter du présent.

Père Jacques PHILIPPE (Cordes sur Ciel, France)

Date de dernière mise à jour : 2021-06-18