Passioniste de Polynésie

Matthieu 21,28-32

Matthieu 21 31 32aawÉvangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 21,28-32.

Jésus disait aux chefs des prêtres et aux anciens : « Que pensez-vous de ceci ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : 'Mon enfant, va travailler aujourd'hui à ma vigne'.Celui-ci répondit : 'Je ne veux pas. ' Mais ensuite, s'étant repenti, il y alla. Abordant le second, le père lui dit la même chose. Celui-ci répondit : 'Oui, Seigneur ! ' Et il n'y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier ». Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean Baptiste est venu à vous, vivant selon la justice, et vous n'avez pas cru à sa parole ; tandis que les publicains et les prostituées y ont cru. Mais vous, même après avoir vu cela, vous ne vous êtes pas repentis pour croire à sa parole. 

separ bible

Cette parabole est très claire !  Il ne suffit pas de dire « oui » ou « Jésus je t’aime »  ou encore « Jésus je crois en toi », pour avoir part au royaume de Dieu ! Il faut vivre ce que Dieu demande. Il faut obéir à la parole de Dieu.

 Jésus n’a pas besoin de belles paroles, de belles promesses, ou de pratique religieuse de façade, il veut un amour vivant,  un amour qui pose des gestes concrets.

Il connait bien chacun de nos cœurs, il sait nos résistances, nos difficultés intérieures, nos peurs, et de cela il tient compte. Ce n’est pas cela qu’il retiendra au final. Ce qui comptera alors ce sera notre adhésion concrète à sa parole, à sa volonté.

C’est ainsi que le plus grand des pécheurs se convertissant réellement et posant de réels actes d’amour et de conversion sera sauvé alors que le croyant « béni oui-oui », qui dit mais ne vit pas,  ne le sera pas obligatoirement.

C’est une parole sévère que Jésus nous dit là. Il ne nous la dit pas pour nous condamner, mais pour nous inviter à une véritable conversion de cœur et de vie. Or nul d’entre nous, n’est si saint qu’il n’ait pas besoin de faire attention à son cœur et à sa réponse d’amour quotidienne à Jésus.

Puissions-nous aujourd’hui nous arrêter un instant et regarder à la vie concrète que nous vivons avec le Seigneur. Notre vie est-elle vraiment en accord avec sa parole ? Notre cœur est-il vraiment au diapason de l’amour de Jésus pour nous ? ….

Myriam de Gemma
Septembre 2020

Date de dernière mise à jour : 2020-12-16