La Sainte Trinité

Zz sainte trinite

Un seul Dieu et Trois Personnes divines. Dieu est une Famille. Il est Amour !

Nous nous apprêtons à fêter un mystère, le plus grand, le plus intime, le plus profond mystère de Dieu : un seul Dieu et Trois Personnes divines. Dieu est une Famille. Il est Amour ! Qui aurait pu auparavant ne serait-ce que suspecter cette réalité merveilleuse ? Nous célébrons la beauté de Dieu elle-même.

 Dans l'Antiquité, – théologiquement parlant, avant la venue de Jésus-Christ tout est "antiquité" – les hommes ne connaissaient Dieu que de façon fragmentée. On avait même peur de Lui ! Pire encore : "on avait peur d'eux", car le polythéisme (croyance en plusieurs dieux ou en de nombreux dieux) a été une faiblesse constante dans la pensée ancienne. Dans ce monde païen, il y a tout juste eu quelques âmes – comme Aristote – qui ont été capables de raisonner qu'il ne pouvait y avoir qu'un Dieu unique.

 Seul le peuple juif – en tant que peuple élu pour la régénération de l'Humanité – a "échappé" à cette erreur polythéiste. Dieu a tâché de préserver le monothéisme (foi en un seul Dieu) parmi le peuple d'Israël, en les préparant pour le moment de la révélation de la Trinité. C'est un sujet très sérieux ! A chaque fois que les Israelites se sont montrés infidèles à cette vérité ils en ont subi durement les conséquences (guerres et défaites, exils etc.). Aujourd'hui, cela peut nous sembler une forme de barbarie que Dieu Lui-même ait permis de telles façons de procéder. Apprenons de l'histoire ! : méconnaître le vrai Dieu est le pire qui puisse nous arriver dans cette vie et dans celle de l'au-delà.

 Avec l'Incarnation du Fils de Dieu se produit "un avant et un après". Tout a changé dès que Jésus nous a dévoilé – petit à petit – une merveille : Il a un Père éternel – avec lequel Il s'identifie pleinement – et l'Esprit qui les unit est aussi une autre Personne (pas une "énergie") de catégorie divine.

 "Quand viendra le Paraclet que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de la vérité qui vient du Père, Il rendra témoignage de moi (Jn 15,26). Jésus a parlé d'une façon naturelle – familière et personnelle – du Père et de l'Esprit Saint. Le Christ ne nous a pas fait un exposé théologique. Ce sont les philosophes et les théologiens chrétiens qui, au fil des ans, ont approfondi l'"être" de chaque Personne Divine.

 Précisément, la réflexion sur les actions spirituelles dont nous autres êtres humains sommes capables – comprendre et aimer – nous a permis de mieux comprendre le mystère de la Trinité. La connaissance que le Père a de Lui-même – sa propre image – est si parfaite, si infinie qu'elle est en substance une Personne divine : le Fils, entièrement semblable au Père. En même temps, de cette "infinie ressemblance" ressort une complaisance mutuelle – un Amour – qui lui aussi est infini : l'Esprit Saint est la divine personnification de l'amour entre le Père et le Fils.

 Tout ce développement peut paraître abstrait, mais… ne trouvons-nous pas en lui une trace de notre propre être ? Nous sommes à son image ! N'est-il pas vrai que chacun de nous est capable de penser par lui-même, d'avoir une image de lui-même ? La différence, c'est que l'image que j'ai de moi-même n'est pas substantielle (ce n'est pas une personne complète), ni infinie. Dans le cas de Dieu ça l'est (c'est pour cela que c'est Dieu !). Et, que dire de l'amour humain ? N'est-ce pas également vrai que nous sommes capables d'aimer et de nous identifier à la personne que nous aimons ? Par contre, nous ne pouvons pas le faire de manière infinie (souvent notre amour, même s'il est réel, est fragile). Nos enfants ne sont-ils pas la personnification de l'amour des parents ? Dans le cas de Dieu, tout ceci se vit à un niveau infini : c'est la Troisième Personne de la Trinité, l'Esprit Saint, l'Amour infini qui vient du Père et du Fils.

Nous sommes invités à faire partie de cette "Famille", grâce à laquelle nous sommes les enfants du Père dans le Fils et par l'Esprit Saint. Parler avec le Père, parler avec le Fils, parler avec l'Esprit Saint : voilà la plus grande rébellion dont est capable l'être humain.

Abbé Antoni Carol i Hostench

(Coordinateur Général d'evangeli.net )

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2017-06-06