Prières diverses

Odilondecluny
Saint Odilon de Cluny (962-1049)

Invocation à la Croix

 

La Prière de Saint Odilon de Mercoeur d’invocation à la Croix « la Croix du Seigneur est avec moi et je L’adore sans cesse » :

« Je fléchis les genoux pour Celui au Nom de qui tout genou fléchit aux cieux, sur terre et aux enfers, et je confesse ma faute au Père des lumières, à qui appartiennent tous les esprits, Lui qui commande sur la terre comme aux cieux. Je te bannis, ennemi du genre humain, toi qui rôdes, cherchant qui dévorer, détourne tes artifices et tes pièges occultes, car la Croix du Seigneur est avec moi, et je L’adore sans cesse. Ô Croix mon refuge, ô Croix mon chemin et ma force, ô Croix étendard imprenable, ô Croix arme invincible. La Croix repousse tout mal, la Croix met les ténèbres en fuite ; par cette Croix je parcourrai le chemin qui mène à Dieu. La Croix est ma vie : mais pour toi, ennemi, elle est ta mort. Que la Croix de notre Seigneur soit ma noblesse, que son Sang demeure en moi la vraie rédemption. Que sa Résurrection me donne une foi ferme et une espérance certaine en la résurrection des justes. Et que sa glorieuse Ascension dans les cieux me fasse marcher chaque jour vers l’objet de mon désir céleste ; qu’elle répande l’Esprit-Saint en nos cœurs et nous remette tous nos péchés passés. Amen. »

sépar saints

 

« Ô très tendre Vierge, je me livre à Votre domination »


« Ô très tendre Vierge et Mère du Sauveur de tous les siècles, à partir d'aujourd'hui et pour toujours, prenez-moi à votre service. Désormais, en toutes circonstances, soyez ma très miséricordieuse avocate ; venez sans cesse à mon aide. Après Dieu, en effet, je ne veux plus préférer personne à vous et, de mon plein gré, pour l'éternité, comme votre propre serf, je me livre à Votre domination. Ainsi soit-il. »

sépar saints

« Voici que la Reine des vierges
 gravit le céleste chemin »

« Voici venu le jour de joie éblouissant de sa lumière ; 
voici que la Reine des vierges
gravit le céleste chemin. Voici qu'autour d'elle s'avance la claire légion des anges
et derrière elle, célébrée,
la cohorte des vierges saintes.
A tous il est bon de croire ;
brillant du céleste diadème,
voici qu'Il court à sa rencontre ;
le Christ, le Christ naquit d'elle ! Bien plus que la gloire des anges,
ce rameau pur et sans péché, 
au trône du Père avec Lui,
en fameux gage il le rapporte.
La cité du règne céleste
et sa plénière dignité
honorent du Prince la Mère,
de leurs vœux et de leur honneur.
Avec eux chantons l'allégresse
dans le triomphe de ce jour,
et dans sa joie, célébrons Dieu, louons Dieu et supplions-Le.
Accomplissons de cette fête
les éclatants enseignements ;
va, mon âme, implore et supplie, 
vous, mes lèvres, chantons la joie. Amen »

sépar saints

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-03-01