Saint Augustin Prières

SaintaugustinSaint Augustin d’Hippone (354-430)

Prière pour le repos de l'âme de sa mère, sainte Monique.

O mon Dieu, je ne laisse pas de pleurer en votre présence pour celle qui vous a si fidèlement servi, pour celle qui, après m'avoir porté dans son sein pour me faire naître à la lumière passagère de ce monde, me porta depuis dans son coeur, afin de me faire renaître à votre lumière éternelle.

O Dieu de mon coeur, Dieu de miséricorde, quelque sujet que j'aie de me réjouir en vous et de vous rendre grâces de tout le bien que fit ma mère pendant sa vie, je veux laisser à part, quant à présent, toutes ses bonnes oeuvres, et je viens implorer auprès de vous le pardon de ses péchés.

Exaucez-moi, je vous en conjure, par les mérites de celui qui fut attaché pour nous à une croix, et qui, maintenant assis à votre droite, ne cesse d'intercéder pour nous.

Je sais que votre servante a pratiqué les oeuvres de miséricorde, et qu'elle a pardonné du fond de son coeur à ceux qui l'avait offensée : pardonnez-lui donc aussi, mon Dieu, les fautes qu'elle a pu commettre envers vous pendant tout le temps qui s'est passé depuis son baptême jusqu'à sa mort. Pardonnez-lui, Seigneur, je vous en supplie ; que votre miséricorde l'emporte sur votre justice, parce que vous êtes fidèle dans vos promesses, et que vous avez promis la miséricorde à ceux qui auront été miséricordieux.

Je crois que vous avez déjà fait pour mère ce que je vous demande ; et cependant, Seigneur, puissent les prières que je vous offre être agréables à vos yeux. Elle-même nous recommanda de vous les adresser, et de nous souvenir d'elle à l'autel du Seigneur.

N'oubliez pas, mon Dieu, que celle pour qui je vous prie avait fortement attaché son âme, par les liens d'une foi inébranlable, à cet admirable mystère de notre rédemption. Que rien ne puisse donc l'arracher à la protection de son Dieu ! Que l'ennemi ne réussisse, ni par la ruse, ni par la force, à la séparer de vous ; que son âme repose dans la paix éternelle.

 Amen.

separ fet mar

« Mon Dieu, mon Seigneur, accorde-moi de T’aimer ».


« De toutes mes forces, celles que tu m’as données,
je T’ai cherché, désirant voir ce que j’ai cru.
Et j’ai lutté, et j’ai souffert.
Mon Dieu, mon Seigneur, mon unique espoir,
accorde-moi de n’être jamais las de te chercher,
qu’avec passion sans cesse je cherche ton visage.

Toi qui m’as donné de Te trouver,
donne-moi le courage de te chercher
et d’espérer Te trouver toujours davantage.

Devant Toi ma solidité : garde-la.
Devant Toi ma fragilité : guéris-la.
Devant Toi tout ce que je sais, tout ce que j’ignore.

Par là où Tu m’as ouvert, j’entre : accueille-moi.
e là où Tu m’as fermé, j’appelle : ouvre-moi.
Accorde-moi de ne pas T’oublier, accorde-moi de Te comprendre.
Mon Dieu, mon Seigneur, accorde-moi de t’aimer ».

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2017-08-10