Fleur de la Passion

christ-fleurs-epines1-copie.gif


Cette prière est un soutien pour entrer dans la méditation de la Passion et dans la communion à toute l'Eglise. Il ne s'agit donc pas ici de prier toutes les stations à chaque fois , mais bien plus de se laisser guider par l'Esprit Saint et méditer les stations qui nous interpellent, tout en gardant notre cœur ouvert sur les autres. peut être un jour serons nous plus attirés à méditer Gethsémani tandis qu'un autre , nous serons plus enclins à méditer la crucifixion, peut être enfin , aurons nous envie de prier plusieurs stations ou même toutes! ... Peu importe !

L'important est de prier vraiment du fond de notre cœur et de se laisser toucher par l'amour de Dieu durant le temps de l'oraison, alors l'invocation " Seigneur Jésus, pardon et miséricorde pour nos péchés" prendra tout son sens et sa profondeur ; alors l'offrande de nous mêmes à la sainte Trinité sera vraiment sincère. or Jésus ne désire rien d'autre que l'amour sincère de notre cœur . L'important aussi est de vivre cette prière régulièrement, se fixer au moins peut-être un jour de la semaine. certains vont se demander à quoi correspond cette offrande de nous mêmes à Dieu. C'est très simple, cela signifie que du fond de notre cœur, nous désirons être à l'écoute de Dieu et surtout que nous acceptons de faire des efforts pour changer notre vie au fur et à mesure de l'appel de Dieu en nous. Nous ne pouvons en effet attendre de Dieu la conversion des autres, si nous mêmes nous ne nous convertissons pas en premier. Méditer ainsi la Passion du Christ , c'est reconnaître son amour fou pour nous et accepter de répondre concrètement à cet amour dans ce qui fait le quotidien de notre vie .
 

Symbolisme de l’illustration


Avez vous déjà vu cette petite fleur que l’on appelle « épines du Christ »?

Elle a un tronc épais tout hérissé d’épines, qui fait qu’on ne peut la cueillir facilement;
ne sommes nous pas souvent comme cela nous aussi, tout hérissés, toujours prêts à nous
défendre ?

Le sol rocailleux, le peu d’eau ne lui fait pas peur, ainsi en est-il de l’amour du Christ qui ne s’arrête pas à notre rudesse, à nos déserts, à nos manques d’amour, pour fleurir.

Et avez-vous remarqué ces fleurs, elles s’épanouissent en bouquets… N’est-ce pas là, la vie même de l’Église que de s’épanouir les uns avec les autres , les uns par les autres ?
 

       fleur-de-passion.pdf fleur-de-passion.pdf

Ajouter un commentaire