Mystères glorieux

Rosaire 2Mystères glorieux

Resurrection1 Résurrection de Jésus

Fruit : Foi

Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala vient de bonne heure au tombeau, comme il faisait encore sombre, et elle aperçoit la pierre enlevée du tombeau. Elle court alors et vint trouver Simon-Pierre, ainsi que l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : " On a enlevé le Seigneur du tombeau et nous ne savons pas où on l'a mis. " Pierre sortit donc, ainsi que l'autre disciple, et ils se rendirent au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble. L'autre disciple, plus rapide que Pierre, le devança à la course et arriva le premier au tombeau. Se penchant, il aperçoit les linges, gisant à terre ; pourtant il n'entra pas. Alors arrive aussi Simon-Pierre, qui le suivait ; il entra dans le tombeau ; et il voit les linges, gisant à terre, ainsi que le suaire qui avait recouvert sa tête ; non pas avec les linges, mais roulé à part dans un endroit. Alors entra aussi l'autre disciple, arrivé le premier au tombeau. Il vit et il crut. En effet, ils ne savaient pas encore que, d'après l'Écriture, il devait ressusciter d'entre les morts. Les disciples s'en retournèrent alors chez eux. Marie se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Or, tout en pleurant, elle se pencha vers l'intérieur du tombeau et elle voit deux anges, en vêtements blancs, assis là où avait reposé le corps de Jésus, l'un à la tête et l'autre aux pieds. Ceux-ci lui disent : " Femme, pourquoi pleures-tu ? " Elle leur dit : " Parce qu'on a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l'a mis. " Ayant dit cela, elle se retourna, et elle voit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c'était Jésus. Jésus lui dit : " Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? " Le prenant pour le jardinier, elle lui dit : " Seigneur, si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et je l'enlèverai. " Jésus lui dit : " Marie ! " Se retournant, elle lui dit en hébreu : " Rabbouni ! " - ce qui veut dire : " Maître ". Jésus lui dit : " Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur : je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. " Marie de Magdala vient annoncer aux disciples qu'elle a vu le Seigneur et qu'il lui a dit cela (Jean 20/1.18)

Jésus est mort et les disciples en sont tous, bien affectés ! Et voilà que lorsqu'ils vont au tombeau le corps de Jésus n'y est plus ! Marie de Magdala est en larmes, qu'a-t-on fait du corps de son Seigneur et Maître ??? Il lui faut l'apparition de Jésus pour qu'elle comprenne qu'il est ressuscité, il en sera de même pour les apôtres, ils auront besoin de le voir ressuscité ! Croire en la Résurrection n'est pas si évident que cela !

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, cette grâce de la foi qui croit sans voir, et qui conduit à vivre avec Jésus vivant, au milieu de nous et en nous.

Ascension 12 Ascension de Jésus

Fruit : Espérance

- Et eux (les disciples d’Emmaüs) de raconter ce qui s'était passé en chemin, et comment ils l'avaient reconnu à la fraction du pain. Tandis qu'ils disaient cela, lui se tint au milieu d'eux et leur dit : " Paix à vous ! " Saisis de frayeur et de crainte, ils pensaient voir un esprit. Mais il leur dit : " Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi des doutes montent-ils en votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds ; c'est bien moi ! Palpez-moi et rendez-vous compte qu'un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'en ai. " Ayant dit cela, il leur montra ses mains et ses pieds. Et comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore et demeuraient saisis d'étonnement, il leur dit : " Avez-vous ici quelque chose à manger ? Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé. Il le prit et le mangea devant eux. Puis il leur dit : " Telles sont bien les paroles que je vous ai dites quand j'étais encore avec vous : il faut que s'accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. " Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures, et il leur dit : " Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait et ressusciterait d'entre les morts le troisième jour, et qu'en son Nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. De cela vous êtes témoins. " Et voici que moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Vous donc, demeurez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la force d'en-haut. " Puis il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit. Et il advint, comme il les bénissait, qu'il se sépara d'eux et fut emporté au ciel. (Luc 24/35.51)

Si Jésus est ainsi monté au ciel aux yeux des apôtres , ce n'est pas par effet de théâtre ou pour leur en mettre plein les yeux , simplement , il leur fait entrevoir une parcelle de sa divinité , de sa puissance ; afin que cela soit en eux source d'espérance en la vie éternelle , qu'il leur prépare au ciel . Notre finalité n'est pas sur terre mais bien auprès de Dieu pour l’éternité.

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, la grâce de ne jamais perdre de vue que Dieu nous appelle à lui pour l'éternité et demandons aussi la grâce de l'espérance sans faille en cette vie éternelle qui nous est offerte par la mort et la résurrection de Jésus

Pentecote3 Descente du Saint Esprit sur les apôtres

Fruit : Dons du Saint Esprit

Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient. Ils virent apparaître des langues qu'on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux. Tous furent alors remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. Or il y avait, demeurant à Jérusalem, des hommes dévots de toutes les nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui se produisit, la multitude se rassembla et fut confondue : chacun les entendait parler en son propre idiome. Ils étaient stupéfaits, et, tout étonnés, ils disaient : " Ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ? (…) nous les entendons publier dans notre langue les merveilles de Dieu ! " Tous étaient stupéfaits et se disaient, perplexes, l'un à l'autre : " Que peut bien être cela ? " D'autres encore disaient en se moquant : " Ils sont pleins de vin doux ! " Pierre alors, debout avec les Onze, éleva la voix et leur adressa ces mots : " Hommes de Judée et vous tous qui résidez à Jérusalem, apprenez ceci, prêtez l'oreille à mes paroles. Non, ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez ; ce n'est d'ailleurs que la troisième heure du jour. Mais c'est bien ce qu'a dit le prophète : Il se fera dans les derniers jours, dit le Seigneur, que je répandrai de mon Esprit sur toute chair. Alors vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards des songes. Et moi, sur mes serviteurs et sur mes servantes je répandrai de mon Esprit. Et je ferai paraître des prodiges là-haut dans le ciel et des signes ici-bas sur la terre. Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, avant que vienne le Jour du Seigneur, ce grand Jour. (Actes 2/1.20)

Les apôtres font l'expérience de l''Esprit Saint dans leur vie ! C'est une force qui les envahit et qui les envoie en mission ! Ils y trouvent le courage d'être témoins de la vie et de la résurrection de Jésus ! Nous aussi avons reçu l'Esprit Saint à notre baptême, nous l'avons encore appelé sur nous lors de notre confirmation ! Il est en nous, mais savons-nous, nous ouvrir à Lui ? Savons-nous suivre son impulsion en nous afin d'être nous aussi des témoins de l'amour de Jésus vivant, ressuscité ??

Demandons au Seigneur par l'intermédiaire de Marie, de raviver en nous l'accueil de l'Esprit Saint, demandons la grâce de voir fleurir en nos vies ses dons, afin que nous soyons vraiment des témoins de lumière et d’amour.

Marie elevee4/ Assomption de la Sainte Vierge Marie

Fruit : Bonne mort et union avec Jésus

" C'est qu'en effet le Fils de l'homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon sa conduite. (Matthieu 16/27)

C’est dans le Christ que tous revivront, mais chacun à son rang : en premier, le Christ ; et ensuite, ceux qui seront au Christ lorsqu’il reviendra (1 Corinthiens 15, 22-23).

L'Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste. (Pie XII, Munificentissimus Deus)

De tout temps la tradition de l'Eglise a cru à cette élévation de l'âme et du corps de Marie à la gloire céleste. Marie rejoint ainsi son fils, Jésus ressuscité dans la gloire éternelle. Elle est ainsi, signe que la mort n'est pas une fin mais une ouverture sur un autre avenir ; elle est signe de la vie éternelle qui s'offre à nous.

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, la grâce d'une bonne mort, c'est à dire d'une mort dans la paix de Dieu. Et demandons lui cette grâce d'union à Jésus qui fera qu'il sera "notre tout et notre unique "

Couronnement marie15/ Couronnement de la Sainte Vierge au ciel

Fruit : Dévotion envers Marie

Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! le soleil l'enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ... (ap 12/1)

Marie, simple femme d'Israël et pourtant mère de Dieu ! Au moment de mourir Jésus à travers st Jean nous la donne comme mère ! La mère de Dieu devient notre mère. Comment n'en serait-il pas de même au ciel ? Oui, Jésus couronne Marie, la fait " reine de l'univers" ! Ce n'est pas là simplement titre honorifique, c'est vraiment une place active au sein de son royaume que Dieu lui confère ! Marie Reine a tout pouvoir sur le cœur de Jésus, elle est notre grande médiatrice. Elle ne cesse de nous guider, d'intercéder pour nous, pauvres pécheurs mais aussi enfants bien aimés du Père.

Demandons au Seigneur, avec Marie, de révéler à notre cœur la grandeur de Marie, et demandons-lui la grâce d'avoir une grande dévotion filiale en vers elle, qui ne fait que nous conduire dans l'amour à son Fils Jésus.

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-13