Mystères joyeux

Rosaire 2

Mystères joyeux

Annonciation 1

1/Annonciation de l'Ange à Marie

Fruit : Conformité à la Volonté De Dieu, Humilité

Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth, à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie. Il entra et lui dit : " Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. " A cette parole elle fut toute troublée, et elle se demandait ce que signifiait cette salutation. Et l'ange lui dit : " Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ; il régnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n'aura pas de fin. " Mais Marie dit à l'ange : " Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ? " L'ange lui répondit : " L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi l'être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu'Élisabeth, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu'on appelait la stérile ; car rien n'est impossible à Dieu. " Marie dit alors : " Je suis la servante du Seigneur ; qu'il m'advienne selon ta parole ! " Et l'ange la quitta. (Luc 1/28.38 )

Lorsque l'ange fait cette annonce merveilleuse à Marie, elle n'en tire aucun orgueil, elle ne va pas crier sur la place : " Un ange m'a parlé" ! " J’ai été choisie !" Non ! Elle répond simplement à l'ange, "Je suis la servante du Seigneur" ! Son entourage d'alors ne saura jamais cette grande grâce qu'elle reçoit ! Elle se tait, et dit simplement oui à Dieu de tout son cœur, de tout son être.

Demandons au Seigneur par l'intermédiaire de Marie, de savoir dire oui à la volonté de Dieu dans notre vie et aussi de savoir rechercher l'humilité en toutes choses, surtout dans celles du service de son Royaume.

Visitation 12/Visitation de Marie à sa cousine Elisabeth

Fruit : Charité, œuvres de miséricorde temporelle

En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Juda. Elle entra chez Zacharie et salua Élisabeth. Et il advint, dès qu'Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l'enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie d'Esprit Saint. Alors elle poussa un grand cri et dit : " Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein ! Et comment m'est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ? Car, vois-tu, dès l'instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l'enfant a tressailli d'allégresse en mon sein. Oui, bienheureuse celle qui a cru en l'accomplissement de qui lui a été dit de la part du Seigneur ! " - Marie dit alors : " Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur, parce qu'il a jeté les yeux sur l'abaissement de sa servante. Oui, désormais toutes les générations me diront bienheureuse, car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est son nom, et sa miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent. Il a déployé la force de son bras, il a dispersé les hommes au coeur superbe. Il a renversé les potentats de leurs trônes et élevé les humbles, Il a comblé de biens les affamés et renvoyé les riches les mains vides. Il est venu en aide à Israël, son serviteur, se souvenant de sa miséricorde, selon qu'il l'avait annoncé à nos pères - en faveur d'Abraham et de sa postérité à jamais ! " Marie demeura avec elle environ trois mois, puis elle s'en retourna chez elle. (Luc 1/39.56)

Toute à la parole qu'elle a entendu de l’ange, Marie, se met en route pour aller aider sa cousine avant la naissance de Jean Baptiste ! Elle sait bien que cette parole n'est pas simplement pour la renseigner, mais pour l'appeler à aider, à aimer donc concrètement sa cousine ! Alors, sans bruit elle part. Il n'est pas dans ses intentions là non plus, de "crier" sa grâce à sa cousine, mais Dieu est Dieu et c'est lui même qui révèle à Elisabeth la merveille qui s'opère en Marie ! Et Marie ne va pas en tirer gloire mais elle va glorifier le Seigneur, le Tout Puissant qui s'est penché sur sa petitesse .... Et elle va se mettre sans plus attendre au service de sa cousine !

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, de devenir nous aussi des serviteurs de l'amour non seulement par nos paroles mais aussi par nos actes, car c'est en aimant les autres que nous aimons réellement Dieu.

Naissance3/Naissance de Jésus

Fruit : Joie, paix, détachement des biens matériels

Or, il advint, en ces jours-là, que parut un édit de César Auguste, ordonnant le recensement de tout le monde habité. Ce recensement, le premier, eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville. Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David, qui s'appelle Bethléem - parce qu'il était de la maison et de la lignée de David afin de se faire recenser avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Or il advint, comme ils étaient là, que les jours furent accomplis où elle devait enfanter. Elle enfanta son fils premier-né, l'enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu'ils manquaient de place dans la salle. Il y avait dans la même région des bergers qui vivaient aux champs et gardaient leurs troupeaux durant les veilles de la nuit. L'Ange du Seigneur se tint près d'eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa clarté ; et ils furent saisis d'une grande crainte. Mais l'ange leur dit : " Soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple : aujourd'hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David. Et ceci vous servira de signe : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche. " Et soudain se joignit à l'ange une troupe nombreuse de l'armée céleste, qui louait Dieu, en disant : " Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix aux hommes objets de sa complaisance ! " Et il advint, quand les anges les eurent quittés pour le ciel, que les bergers se dirent entre eux : " Allons jusqu'à Bethléem et voyons ce qui est arrivé et que le Seigneur nous a fait connaître. " Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche. Ayant vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit de cet enfant ; et tous ceux qui les entendirent furent étonnés de ce que leur disaient les bergers. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son coeur. (Luc 2/1.19 )

Ce ne dut pas être facile pour Marie de faire tout ce chemin pour le recensement dans son état ! Et puis où allait naître son enfant ? Il n'y avait rien de prévu pour eux à Bethléem ! Et là encore Marie sait que Dieu pourvoira au nécessaire ! Et quel était ce nécessaire ....une étable ! Une étable pour le Fils de Dieu !!!!! Là encore Marie ne se révolte pas, elle ne gémit pas , elle met simplement son enfant au monde ! Et puis ce n'est pas elle qui crie au monde la naissance de l'Enfant Dieu ... ce sont les anges qui l'annoncent .... Non à des rois mais à des bergers ... à des pauvres entre les pauvres !

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, non seulement de pouvoir nous détacher du matériel, mais encore de trouver paix et joie profonde dans la simplicité de vie, car alors nous deviendrons capables de donner à Jésus la première place dans nos vies ! ....et comme les bergers nous serons vraiment capables de l'adorer pour lui même !

Presentation 14/Présentation de Jésus au temple

Fruit : Esprit de sacrifice, obéissance

Et lorsque furent accomplis les huit jours pour sa circoncision, il fut appelé du nom de Jésus, nom indiqué par l'ange avant sa conception. Et lorsque furent accomplis les jours pour leur purification, selon la Loi de Moïse, ils l'emmenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon qu'il est écrit dans la Loi du Seigneur : Tout garçon premier-né sera consacré au Seigneur, et pour offrir en sacrifice, suivant ce qui est dit dans la Loi du Seigneur, un couple de tourterelles ou deux jeunes colombes. Et voici qu'il y avait à Jérusalem un homme du nom de Syméon. Cet homme était juste et pieux ; il attendait la consolation d'Israël et l'Esprit Saint reposait sur lui. Et il avait été divinement averti par l'Esprit Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint donc au Temple, poussé par l'Esprit, et quand les parents apportèrent le petit enfant Jésus pour accomplir les prescriptions de la Loi à son égard, il le reçut dans ses bras, bénit Dieu et dit : " Maintenant, Souverain Maître, tu peux, selon ta parole, laisser ton serviteur s'en aller en paix ; car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples, lumière pour éclairer les nations et gloire de ton peuple Israël. " Son père et sa mère étaient dans l'étonnement de ce qui se disait de lui. Syméon les bénit et dit à Marie, sa mère : " Vois ! cet enfant doit amener la chute et le relèvement d'un grand nombre en Israël ; il doit être un signe en butte à la contradiction et toi-même, une épée te transpercera l'âme ! - afin que se révèlent les pensées intimes de bien des coeurs. " Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanouel, de la tribu d'Aser. Elle était fort avancée en âge. Après avoir, depuis sa virginité, vécu sept ans avec son mari, elle était restée veuve ; parvenue à l'âge de quatre-vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le Temple, servant Dieu nuit et jour dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle louait Dieu et parlait de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. (Luc 2/21.38 )

Marie toute obéissante à Dieu l'est aussi envers l'autorité religieuse et la loi juive de son temps , elle amène Jésus au Temple pour la circoncision , elle le consacre à Dieu ! Ce faisant elle redit elle aussi oui au Père pour sa propre vie , elle accepte tout ce qui pourra advenir dans l'avenir de l'enfant ! Et le vieillard Siméon ne lui laisse pas entrevoir que des joies ! .....

Demandons au Seigneur par l'intermédiaire de Marie, cet esprit d'obéissance non seulement envers Dieu mais aussi envers l’Eglise. Demandons-lui également l'esprit de sacrifice afin que nous sachions vivre au jour le jour et jusqu'au bout notre foi dans l'amour de Lui.

Recouvrement de je sus au temple5/Recouvrement de Jésus au temple

Fruit : Ferveur, réponse à l'appel de Dieu

Cependant l'enfant grandissait, se fortifiait et se remplissait de sagesse. Et la grâce de Dieu était sur lui. Ses parents se rendaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Et lorsqu'il eut douze ans, ils y montèrent, comme c'était la coutume pour la fête. Une fois les jours écoulés, alors qu'ils s'en retournaient, l'enfant Jésus resta à Jérusalem à l'insu de ses parents. Le croyant dans la caravane, ils firent une journée de chemin, puis ils se mirent à le rechercher parmi leurs parents et connaissances. Ne l'ayant pas trouvé, ils revinrent, toujours à sa recherche, à Jérusalem. Et il advint, au bout de trois jours, qu'ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ; et tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses. A sa vue, ils furent saisis d'émotion, et sa mère lui dit : " Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi, nous te cherchons, angoissés. " Et il leur dit : " Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? " Mais eux ne comprirent pas la parole qu'il venait de leur dire. Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth ; et il leur était soumis. Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses en son cœur. Quant à Jésus, il croissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes. (Luc 2/40.52)

Jésus a disparu ! Qu’est-il arrivé ??? Marie et Joseph se mettent vite à sa recherche ...ils le retrouvent au Temple ! Pas facile de comprendre l'appel de Dieu dans la vie de son enfant ! Ce n'était pas encore l'heure ! .... Jésus le comprend et va repartir avec Marie et Joseph en attendant le bon moment.. et quand celui ci sera là...Marie alors sera prête à dire oui !

 

Demandons au Seigneur par Marie, cet esprit de prière qui nous donnera la force de répondre à l'appel de Dieu sur nous ! Et demandons lui aussi la grâce de savoir reconnaître et d'accepter son appel dans les jeunes qui nous entourent et donc de les aider à répondre à cet appel !

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-13