Mystères lumineux

Rosaire 2

Mystères lumineux 

Bapteme 11/ Le Baptême au Jourdain

Fruit : Miséricorde, mission, vocation

- En ces jours-là arrive Jean le Baptiste, prêchant dans le désert de Judée et disant : " Repentez-vous, car le Royaume des Cieux est tout proche. (…..) Pour moi, je vous baptise dans de l'eau en vue du repentir ; mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, dont je ne suis pas digne d'enlever les sandales ; lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et le feu. Il tient en sa main la pelle à vanner et va nettoyer son aire ; il recueillera son blé dans le grenier ; quant aux bales, il les consumera au feu qui ne s'éteint pas. " Alors Jésus arrive de la Galilée au Jourdain, vers Jean, pour être baptisé par lui. Celui-ci l'en détournait, en disant : " C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi ! " Mais Jésus lui répondit : " Laisse faire pour l'instant : car c'est ainsi qu'il nous convient d'accomplir toute justice. " Alors il le laisse faire. Ayant été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l'eau ; et voici que les cieux s'ouvrirent : il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici qu'une voix venue des cieux disait : " Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur. " (Matthieu 3/1.2 et12.17)

Jean baptise pour le pardon des péchés ; Jésus lui, n'a rien à se faire pardonner, pourtant il vient lui aussi ! ...et il insiste auprès de Jean. Par là Jésus nous montre l'importance du repentir et l'importance d'avoir recours à la miséricorde de Dieu. Puis, baptisé, le Père manifeste son amour pour Jésus ... c'est là non seulement une reconnaissance mais aussi un "envoi en mission" !

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, d'avoir le courage d'examiner notre vie, et de savoir recourir à la miséricorde de Dieu. Demandons lui aussi, la grâce d'être de véritable témoins de son amour et d'être toujours attentif à son appel sur nous.

Cana2/ Le début des signes à Cana

Fruit : Intercession de Marie

Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était. Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples. Or il n'y avait plus de vin, car le vin des noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit : " Ils n'ont pas de vin. " Jésus lui dit : " Que me veux-tu, femme ? Mon heure n'est pas encore arrivée. " Sa mère dit aux servants : " Tout ce qu'il vous dira, faites-le. " Or il y avait six jarres de pierre, destinées aux purifications des Juifs, et contenant chacune deux ou trois mesures. Jésus leur dit : " Remplissez d'eau ces jarres. " Ils les remplirent jusqu'au bord. Il leur dit : " Puisez maintenant et portez-en au maître du repas. " Ils lui en portèrent. Lorsque le maître du repas eut goûté l'eau changée en vin - et il ne savait pas d'où il venait, tandis que les servants le savaient, eux qui avaient puisé l'eau - le maître du repas appelle le marié et lui dit : " Tout homme sert d'abord le bon vin et, quand les gens sont ivres, le moins bon. Toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à présent ! " Tel fut le premier des signes de Jésus, il l'accomplit à Cana de Galilée et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui. (Jean 2/1.11)

Marie était une femme de son temps, elle vivait pleinement avec ceux qui l'entouraient et leur portait attention. Elle, elle sait qui est réellement Jésus .... et elle lui demande de faire un geste pour que la fête de ses jeunes mariés ne soit pas « ratée». Marie aujourd’hui, est toujours aussi présente à ce qui fait notre quotidien, elle est toujours prête à intercéder auprès de Jésus pour nous, c'est à travers notre vie de tous les jours qu'elle nous conduit à Jésus.

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, de grandir dans la confiance en Marie, et dans notre relation d'enfant aimé par elle !

Predication3/ La prédication

Fruit : Écoute de la parole de Dieu, conversion

Après que Jean eut été livré, Jésus vint en Galilée, proclamant l'Évangile de Dieu et disant : - " Le temps est accompli et le Royaume de Dieu est tout proche : repentez-vous et croyez à l'Évangile. " Comme il passait sur le bord de la mer de Galilée, il vit Simon et André, le frère de Simon, qui jetaient l'épervier dans la mer ; car c'étaient des pêcheurs. Et Jésus leur dit : " Venez à ma suite et je vous ferai devenir pêcheurs d'hommes. " Et aussitôt, laissant les filets, ils le suivirent. Et s'avançant un peu, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère, eux aussi dans leur barque en train d'arranger les filets ; et aussitôt il les appela. Et laissant leur père Zébédée dans la barque avec ses employés, ils partirent à sa suite . Ils pénètrent à Capharnaüm. Et aussitôt, le jour du sabbat, étant entré dans la synagogue, il enseignait. Et ils étaient frappés de son enseignement, car il les enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes. (Marc 1/14.22)

Jésus n'est pas encore connu quand il appelle ses disciples, mais sa parole est tellement forte, elle touche tellement au cœur, que ceux qu'il appelle vont le suivre, lâchant tout ce qu'ils étaient en train de faire !

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, d'apprendre à écouter la parole de Jésus avec notre cœur et de nous laisser envahir par elle, au point de savoir quitter ce qui nous intéresse le plus pour suivre Jésus, là où il nous appelle. Demandons la grâce de savoir vivre selon sa parole.

Transfiguration4/ La Transfiguration

Fruit : Contemplation, prière, union à Dieu

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques, et Jean son frère, et les emmène, à l'écart, sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux : son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec lui. Pierre alors, prenant la parole, dit à Jésus : " Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ; si tu le veux, je vais faire ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. " Comme il parlait encore, voici qu'une nuée lumineuse les prit sous son ombre, et voici qu'une voix disait de la nuée : " Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur, écoutez-le. " A cette voix, les disciples tombèrent sur leurs faces, tout effrayés. Mais Jésus, s'approchant, les toucha et leur dit : " Relevez-vous, et n'ayez pas peur. " Et eux, levant les yeux, ne virent plus personne que lui, Jésus, seul. (Matthieu17/1.8)

Pierre, Jacques et Jean, bien que très proches déjà de Jésus vont encore faire une expérience exceptionnelle en voyant de leurs yeux, une parcelle de la divinité de Jésus ! Pourtant devant ce fait extraordinaire, ils gardent encore une attitude terre à terre en proposant de construire trois tentes, et il faudra l'intervention même de Dieu pour les faire " tomber face contre terre" ! Attitude non seulement de crainte mais aussi d'adoration !

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, la grâce de reconnaître, de contempler Jésus, Fils unique de Dieu, et Dieu lui même. Demandons-lui surtout la grâce de nous unir à lui, le Tout Puissant mais aussi le Tout Amour.

Eucharistie15/ L'institution de l'Eucharistie

Fruit : Adoration eucharistique et action de grâce

Le premier jour des Azymes, où l'on immolait la Pâque, ses disciples lui disent : " Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? " Il envoie alors deux de ses disciples, en leur disant : " Allez à la ville ; vous rencontrerez un homme portant une cruche d'eau. Suivez-le, et là où il entrera, dites au propriétaire : "Le Maître te fait dire : Où est ma salle, où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?" Et il vous montrera, à l'étage, une grande pièce garnie de coussins, toute prête ; faites-y pour nous les préparatifs. " Les disciples partirent et vinrent à la ville, et ils trouvèrent comme il leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque. Le soir venu, il arrive avec les Douze. Et tandis qu'ils étaient à table et qu'ils mangeaient, Jésus dit : " En vérité, je vous le dis, l'un de vous me livrera, un qui mange avec moi. " Ils devinrent tout tristes et se mirent à lui dire l'un après l'autre : " Serait-ce moi ? " Il leur dit : " C'est l'un des Douze, qui plonge avec moi la main dans le même plat. Oui, le Fils de l'homme s'en va selon qu'il est écrit de lui ; mais malheur à cet homme-là par qui le Fils de l'homme est livré ! Mieux eût valu pour cet homme-là de ne pas naître ! " Et tandis qu'ils mangeaient, il prit du pain, le bénit, le rompit et le leur donna en disant : " Prenez, ceci est mon corps. " Puis, prenant une coupe, il rendit grâces et la leur donna, et ils en burent tous. Et il leur dit : " Ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui va être répandu pour une multitude. En vérité, je vous le dis, je ne boirai plus du produit de la vigne jusqu'au jour où je boirai le vin nouveau dans le Royaume de Dieu. " (Marc 14/12.25)

Jésus dans son amour se donne à nous comme nourriture ! Il se fait notre force de tous les jours, il vient vivre en nous ! Il vient nous transformer par l'intérieur ! Prenons le temps de nous approcher du Saint Sacrement, présence réelle de Jésus ! Accueillons le en nous le plus souvent possible dans l’Eucharistie, offrons nous à lui en le recevant comme il s'offre à nous ! Il veut ne faire qu'un avec nous, il est l’Amour.

Demandons au Seigneur, par l'intermédiaire de Marie, cette grâce de savoir l'adorer dans l’Eucharistie. Demandons-lui de toujours savoir rendre grâce pour ce si grand mystère d’amour.

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-13