Passioniste de Polynésie

01 octobre

Beato antonio rewera Bx Antoine Rewera.

Martyrologe Romain : Au camp de concentration de Dachau en Bavière, en 1942, le bienheureux Antoine Rewera.

Béatifié le 13 juin 1999 en Pologne par le pape Jean-Paul II avec d'autres martyrs polonais de la seconde guerre mondiale.

San bavone di gand bSaint Bavon

En Belgique encore, au 7ème siècle,  ermite un peu énigmatique par la faute d’un biographe fantaisiste : il vécut à Gand, dont il est le protecteur.

Martyrologe Romain : À Gand dans la Flandre, en 659, saint Bavon, moine. Disciple de saint Amand, il dit adieu au siècle, distribua ses biens aux pauvres et se retira dans le monastère qu’il avait construit dans cette plaine.

Venerabile cecilia eusepiBse Cecilia Eusepi

Tertiaire o.s.m.
Le « Lys parfumé » de Nepi

Venerabile giovanni de palafox cBx Juan de Palafox y Mendoza 

(26 juin 1600, Navarre - Ier octobre 1659, Navarre) était un évêque espagnol puis Vice-roi de Nouvelle-Espagne du 10 juin 1642 au 23 novembre 1642.
En 1694 Charles II d'Espagne propose sa canonisation ; mais bien qu'elle passe les étapes préliminaires, assurant à Palafox le titre de Vénérable, elle échoue sous Pie VI, à cause de l'intervention des Jésuites.
Palafox ne sera béatifié que bien plus tard, le 12 septembre 1767.

Ses écrits seront publiés en 15 volumes à Madrid en 1762.

Beato luigi montiBx Louis-Marie Monti

Religieux laïc et fondateur de la Congrégation :
Fils de l’Immaculée Conception

Saint Nizier

Martyrologe Romain : À Trèves en Rhénanie, l’an 561, saint Nizier, évêque. Au témoignage de saint Grégoire de Tours, il se montrait fort dans sa prédication, redoutable dans les controverses, constant dans son enseignement et d’une admirable sainteté. Pour avoir reproché ses fautes au roi des Francs Clotaire, il fut même envoyé en exil.

San piatoneSaint Piaton 

: chargé avec St Quentin, par l’Église romaine, de gagner la Gaule septentrionale à la Foi, il fut martyrisé à Tournai, au 3ème siècle.

Martyrologe Romain : À Seclin en Gaule Belgique, au IVe siècle, saint Piaton vénéré comme prêtre, évangélisateur des peuples du pays de Tournai et martyr.

Remi

 Archevêque de Reims, Apôtre des Francs  (438-533)

San romano il melode aSaint Romanos-le-Mélode 

 né en Syrie, diacre à Beyrouth, il vécut à Constantinople au 6ème siècle. Un soir de Noël, la Mère de Dieu lui apparut en songe et lui donna un livre à avaler : la Bible. Réveillé, il monta à l’ambon (lutrin) et commença à chanter : il est le plus illustre des poètes liturgiques byzantins. On lui attribue l’hymne acathiste.

Romanos le Mélode, naquit vers 490 à Emesa (aujourd’hui Homs) en Syrie. 
Ordonné diacre permanent (v. 515), il y fut prédicateur pendant trois ans. Puis il se transféra à Constantinople vers la fin du règne d'Anasthase I (v. 518), et s'établit dans le monastère près de l'église de la Théotókos, Mère de Dieu. C'est là qu'eut lieu l'épisode-clef de sa vie : le Synaxaire nous informe de l'apparition en rêve de la Mère de Dieu et du don du charisme poétique. En effet, Marie lui intima d'avaler une feuille roulée. Le lendemain matin - c'était la fête de la Nativité du Seigneur - Romanos alla déclamer à l'ambon : "Aujourd'hui la Vierge fait naître le Transcendant" (Hymne "Sur la Nativité" I. Préambule).

Il devint ainsi prédicateur et chantre jusqu'à sa mort (après 555).

Quelques écrits

Santa teresa di gesu bambino di lisieux auSainte Thérèse
de l'Enfant Jésus

(1873-1897) : avec l’humour de la foi Pie XI proclame patronne des Missions, le même jour et au même titre que St François Xavier qui sillonna tous les océans du monde, cette contemplative jamais sortie de son cloître en 9 ans de vie carmélitaine. Elle-même en donne la raison : « Archimède a dit : Donnez-moi un point d’appui, un levier, et je soulèverai le monde... Le Tout-Puissant a donné  (aux siens) pour point d’appui Lui-même et Lui seul ; pour levier l’oraison... et c’est ainsi qu’ils ont soulevé le monde », car « le Bon Dieu veut que (les élus) se communiquent les uns aux autres la grâce par la prière, afin qu’au ciel ils s’aiment d’un grand amour ». En 1944, Pie XII lui confia aussi la France. « Elle écoutait, disait-elle, avec révérence et piété, la lecture du martyrologe, heureuse d’entendre le nom de parents si chers ».Avec, encore, ce même humour qui, de son vivant l’aurait fait rire « la petite sainte de la petite voie d’enfance » a été proclamée Docteur de l’Église !

Quelques écrits

 Saint Wasnulphe

 Martyrologe Romain : À Condé sur l’Escaut, en Hannonie, au VIIIe siècle, saint Wasnulphe, moine, d’origine irlandaise.

Beati martiri di inghilterra galles e scozia 1 saint Gérald Edwards

beati-martiri-di-inghilterra-galles-e-scozia-a.jpgBx Raoul Crockett 
et Édouard James

Beati martiri di inghilterra galles e scozia 1Bx Jean Robinson

 

Martyrologe Romain : À Cantorbéry, en 1588, saint Gérald Edwards, prêtre etmartyr. Ordonné en France et retourné dans sa patrie, il fut, pour ce motif, détenu longtemps en prison et finalement condamné à la pendaison, sous la reine Élisabeth Ière. Avec lui subirent le même supplice les bienheureux Robert Wilcox et Christophe Buxton, prêtres, eux aussi à cause de leur sacerdoce, et Robert Widmerpool, parce qu’il avait aidé un prêtre.

À Chichester, la même année, les bienheureux Raoul Crockett et Édouard James, prêtres et martyrs, revenus dans leur pays après leurs études au collège anglais de Reims et, pour ce motif, conduits aux supplices du gibet.

À Gipwich, la même année, le bienheureux Jean Robinson, prêtre et martyr, qui avait été père de famille, puis, après la mort de sa femme, avait reçu l’ordination dans son extrême vieillesse, ce qui lui valut d’avoir la couronne du martyre

Beati martiri giapponesi 1 Bx Gaspar Hikojiro 
et 
André Yoshida,

Martyrologe Romain : À Nagasaki au Japon, en 1617, les bienheureux Gaspar Hikojiro et André Yoshida, martyrs. Catéchistes, ils avaient reçu des prêtres chez eux et subirent pour cela la décapitation.

Beato alvaro sanjuan canetBx Alvara Sanjuan Canet,  Beata fiorenza florencia caerols martinezet Florence Caerols Martinez

Martyrologe Romain : En Espagne, dans le pays de Valence, en 1936, lesbienheureux martyrs Alvara Sanjuan Canet, prêtre salésien, à Villena, etFlorence Caerols Martinez, vierge, à Rotgla y Corbera, victimes tous deux de la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile.

 saints Vérissime,
 
Maxime et Julie,

 

Martyrologe Romain : À Lisbonne, vers 303, les saints Vérissime, Maxime et Julie, martyrs.

Date de dernière mise à jour : 2020-09-30