Passioniste de Polynésie

27 octobre

Abraham

Au 4e siècle encore,  moine de Scété. Un moine le pria de lui copier le Livre ; le vieillard, qui avait l’esprit de contemplation, commit quelques erreurs. Son client les lui reprocha : “Il manque des lignes, père !” Abraham répliqua : “Fais d’abord ce qui est écrit, et alors reviens, j’écrirai le reste”.

Bse Antonie
ou Antoinette

- En 1507, prieure des Dominicaines de Brescia. Elle les dirigeait avec fermeté (ce qui lui valut quelques ennuis). Aimant la pauvreté, chaque semaine, elle inspectait son domaine pour en extraire tout superflu et le donner.

Beato bartolomeo di breganze da vicenzaBx Barthélemy de Brégance

Martyrologe Romain : À Vicence en Vénétie, commémoraison du bienheureux Barthélemy de Brégance, évêque, de l’Ordre des Prêcheurs, qui établit dans cette cité la Milice de Jésus Christ pour la protection de la foi catholique et la liberté de l’Église et mourut en 1270.

Sant evaristoSaint Évariste

Pape (5e) de 97 à 105
 Martyr († 108)

*****

Evariste, grec de naissance, était cependant d'origine juive. On ignore à quelle époque il embrassa la foi et comment il vint à Rome, mais on sait qu'étant devenu prêtre, il édifia grandement les fidèles par ses exemples, sa charité et ses instructions. Il succéda à saint Clément.

Ce véritable Père de la chrétienté mit tous ses soins à pourvoir aux besoins de l'Église dans un temps où elle était persécutée par les païens et déchirée par les hérétiques des diverses sectes de Gnostiques qui infestaient alors le christianisme. Le souverain pontife veilla si bien à la garde de son troupeau que les fidèles de Rome conservèrent toujours la pureté de la foi et que le poison de l'hérésie ne put jamais gagner ni le cœur ni l'esprit des chrétiens romains. Évariste ne se reposait pas uniquement sur les prêtres de Rome pour distribuer la parole de Dieu, mais il prêchait souvent lui-même et visitait les différentes paroisses de la ville avec un zèle infatigable.

La persécution de Trajan, regardée comme la troisième dans l'histoire de l'Église, commença sous le pontificat du saint pape Évariste. Cet empereur impie éprouvait une aversion mortelle pour les chrétiens qu'il persécuta pendant les neuf dernières années de son règne. Pour venir plus facilement à bout du troupeau, ce tyran s'attaqua au pasteur suprême.

Saisi et jeté en prison, Évariste fit éclater si fortement sa joie de souffrir pour Jésus-Christ que les magistrats en étaient interdits et stupéfaits. Cet admirable souverain pontife endura le martyre en même temps que l'illustre évêque d'Antioche, saint Ignace.

L'héroïque et glorieuse confession de ces deux grands Saints, unit les Églises d'Orient et d'Occident dans une même profession de foi. Le corps de saint Évariste est enterré au Vatican, près du tombeau de saint Pierre.

Frumence

 Au 4e siècle,  ce serait un jeune libanais échoué sur les côtes de la Mer Rouge. Il fut vendu au Roi d’Éthiopie. Il en profita pour l’évangéliser. Pour cela, St Athanase l’ordonna évêque « et il convertit, selon Rufin, une multitude (presque) infinie de Barbares ». Les Éthiopiens le vénèrent comme le fondateur de leur Église.

San gaudioso di abitineSaint Gaudiosus

Martyrologe Romain : À Naples, au Ve siècle, la mise au tombeau de saint Gaudiosus, évêque africain, qui vint, dit-on, en Campanie depuis Abitina, à cause de la persécution des Vandales et acheva saintement sa vie dans un monastère.

Saint Namace

Martyrologe Romain : En Auvergne vers 460, saint Namace, évêque de Clermont, qui construisit l’église cathédrale.

Saint Odran

Martyrologe Romain : Dans l’île d’Iona en Écosse, vers 563, saint Odran, moine, breton de naissance, qui fut un des disciples de saint Colomba.

Beato salvatore salvador mollar ventura venturaBx Salvador Mollar
Ventura

Religieux o.f.m. et martyr

Salvador, dans le siècle Juan Bautista, Mollar Ventura naît le 27 mars 1896, près de Valence, dans une famille modeste, honorable et chrétienne.

Il était assidu aux adorations nocturnes de sa paroisse, et faisait partie de la Conférence de Saint-Vincent-de-Paul. Le dimanche, il faisait le catéchisme aux enfants, et participait au rosaire avec ses élèves.

À 25 ans, il sollicita la permission d'entrer chez les Frères Mineurs ( Franciscains ). Il reçut l'habit en 1921 au Couvent du Saint-Esprit à Gilet (Valence) et prit le nom de Salvador (Sauveur). Il fit sa profession solennelle en 1925, et passa sa vie au Couvent de Gilet, puis de Benisa. Il était sacristain. Il s'acquittait de sa tâche avec simplicité, piété, et dévotion.

Comme religieux, le Frère Salvador était un digne fils de saint François ; il était humble et obéissant, empli d'esprit de sacrifice. Toujours joyeux et optimiste, il accomplissait le dessein de Dieu. Sa mère disait de lui : « J'ai une lampe toujours allumée, devant le Saint-Sacrement : c' est mon fils. 

Lorsque la guerre éclata, le Couvent de Benisa fut fermé, et Salvador dut trouver refuge en ville chez de pieux bienfaiteurs. Mais au bout de quelques jours la situation empira ; il décida de partir pour trouver un asile à Manises, son bourg natal. 
Il y fut découvert le 13 octobre. On l'emprisonna dans le couvent des Carmélites, transformé en centre de détention.
On le fusilla dans la nuit du 27 au 28 octobre 1936, en haine de la Foi, à Picadero de Paterna, près de Valence. Il avait quarante ans.

Salvador Mollar Ventura, avec trois autres franciscains espagnols, et un groupe composé de 233 martyrs de la même persecution, a été béatifié le 11 mars 2001 par saint Jean-Paul II (Karol Józef Wojty?a, 1978-2005).

Saint Thraséas

Martyrologe Romain : Près de Smyrne en Asie, vers 170-180, la passion de saint Thraséas, évêque d’Euménie en Phrygie et martyr.

Date de dernière mise à jour : 2018-10-29