Passioniste de Polynésie

27 décembre

Santa fabiola di roma

Sainte Fabiola

 A Rome, au 4e siècle, Après quelques infractions à la morale conjugale, elle se convertit à une vie meilleure. Elle vendit son patrimoine  et fonda le premier hôpital de tous les temps. Elle fut en relation avec St Jérôme, grâce à qui nous la connaissons. 

Martyrologe Romain : Commémoraison de sainte Fabiola, veuve romaine, qui, au témoignage de saint Jérôme, après divorce et remariage se soumit à la pénitence publique et la rendit parfaite pour le bénéfice des pauvres. Après plusieurs années passées en Terre sainte, elle mourut à Rome en 399, pauvre là où elle avait été riche.

Beato francesco spoto

 Bx Francesco Spoto

 Prêtre et martyr au Congo
Né le 8 juillet 1924 à Raffadali, en Sicile, il fait ses études à l'institut de la congrégation des Missionnaires servants des pauvres et devient prêtre de cette congrégation le 22 juillet 1951 développant les œuvres d'aide à l'éducation des enfants des familles pauvres et des démunis.
Ses qualités humaines font qu'il est élu supérieur général à 35 ans... Les années de son généralat sont marquées par une grande croissance de la congrégation et par de nouveaux engagements dont la mission de Biringi (République démocratique du Congo).
En 1964, lors de la guerre civile, qui sévit entre les fideles de Patrice Lumumba et ceux de Mobutu Sese Seko, Francesco rend visite à ses frères restés coincés dans la mission.
Le 3 décembre il est fait prisonnier avec quatre compagnons et battu à mort ; il arrive à s'échapper et épuisé, à pied nus dans la forêt, s’agenouille et prie « Seigneur, je t’offre ma vie mais sauve mes frères ». Dieu écouta ses prières car les confrères se sauvèrent mais lui mourut, quelques jours plus tard, le 27 décembre 1964.
Francesco Spoto a été béatifié à Palerme le 21 avril 2007.

San giovanni az

Saint Jean apôtre

Apôtre et Évangéliste (+ 103) “le disciple que Jésus aimait”, le premier appelé avec St André. Il était du groupe des trois intimes qui accompagnèrent le Maître aux heures les plus décisives de sa vie. Il sera le confident des dernières paroles de Jésus, le Jeudi-Saint. Au pied de la Croix, il reçut l’héritage du Christ : "Voici ta Mère !” et Marie reçut confirmation de sa maternité universelle. St Jean termine sa longue vie sans doute à Éphèse ; il y écrivit le 4ème Évangile, l’Apocalypse et 3 de ses lettres “pour que notre joie soit complète”.

Servo di dio odoardo focherini

Bx Odoardo Focherini

Journaliste martyr du nazisme « Juste parmi les nations »

Beata sara salkahazi e

 Bse Sára Salkaházi

  Religieuse et martyre
Sára Salkaházi naquit le 11 mai 1899 à Kassa (Kosice, Haute-Hongrie, actuellement en Slovaquie).
Elle lutte contre l’idéologie fasciste avec ses capacités d’écrivain. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’Institut des Sœurs de l’Assistance, dont elle fait partie, accueille les persécutés dans ses maisons, sauvant environ mille personnes, dont environ cent personnes doivent la vie à Sœur Sára qui était directrice des Collèges des Filles Ouvrières.
Consciente du danger menaçant, le 14 septembre 1943 elle demande à ses supérieurs l’autorisation de « pouvoir offrir sa vie en sacrifice », écrit le journal catholique hongrois Magyar Kurír.
L’offrande de sa vie se réalise le 27 décembre 1944 : sœur Sára cachait des persécutés au collège des ouvrières dans la maison, au n. 3 de la rue Bokréta, à Budapest. C’est là que, ayant été dénoncée, sœur Sára sera arrêtée et emmenée par les hommes armés du pouvoir fasciste, avec la catéchiste Vilma Bernovits et quelques persécutés. Ils seront fusillés le soir même près du Danube gelé, au pied du Pont de la Liberté, à Budapest.
Béatifiée à Budapest (1e béatification en Hongrie depuis 900 ans) par le cardinal Beter Erd?, primat de Hongrie, sous Benoît XVI, le 17 septembre 2006

Beato alfredo parte

 Bx Alfred Parto

Beato giuseppe maria jose maria corbin ferrer

Bx Joseph-Marie Corbín Ferrer

Martyrologe Romain : À Santander de Biscaye en Espagne, l’an 1936, le bienheureux Alfred Parto, prêtre de l’ordre des Clercs réguliers des écoles religieuses et, sur un bateau-prison dans la baie de ce port, le bienheureuxJoseph-Marie Corbín Ferrer, tous deux martyrs de la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile.
Béatifiés le 11 mars 2001.

Saints Théodore et Théophane

- A Constantinople, au 9e siècle,  deux frères qui embrassèrent la vie monastique et souffrirent pour le culte des images. Les Grecs les nommaient « les frères graftoï », car on leur grava au fer rouge des inscriptions sur le visage. 

Martyrologe Romain : Commémoraison des saints frères Théodore et Théophane. Élevés dès leur enfance au monastère palestinien de Saint-Sabas, ils luttèrent courageusement à Constantinople en faveur du culte des saintes images et subirent à plusieurs reprises les coups de fouet, la prison, l’exil et même un tatouage sur le front qui leur valut le surnom de Graptoi (Tatoués). Théodore mourut en prison en ce jour à Apamée en Bithynie vers 840. Quant à Théophane, quand la paix fut rendue à l’Église, il devint évêque de Nicée et s’endormit dans le Seigneur le 11 octobre 845.

Date de dernière mise à jour : 2016-11-28