Passioniste de Polynésie

30 décembre

Saint Anysius

évêque de Salonique ; il se fit défenseur de St Jean Chrysostome persécuté ; le  Pape St Damase le nomma son vicaire en Illyrie, charge délicate dans un pays dont Rome et Constantinople se disputaient la juridiction.

Martyrologe Romain : Il brilla à l’époque de l’empereur Théodose, fut établi par les évêques de Rome vicaire apostolique en Illyrie, intervint en faveur de saint Jean Chrysostome persécuté et fut comblé d’éloges par saint Ambroise.

Saint Egwin

Martyrologe Romain : À Evesham en Angleterre, l’an 717, le trépas de saint Egwin, évêque, qui tint, non sans peine, le siège de Worcester dont il finit par se démettre pour mourir dans le monastère qu’il avait fondé.

Beata eugenia ravasco aBse Eugénie RAVASCO

 Italie  Naissance: 04.01.1845  à Milan
Mort: 30.12.1900  à Gênes
Etat: Religieuse -Fonde le 06.12.1868 la Congrégation des ‘Filles des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie’ au service de la jeunesse.
Eugenia (Eugénie) Ravasco naît à Milan en 1845 dans un milieu aisé de banquiers. Elle perd très tôt sa mère, puis son père, mais elle est prise en charge par de proches parents qui l'élèvent avec affection. Sa première communion, en 1855, est l’origine pour elle d'un grand attrait pour le mystère eucharistique (Présence réelle) et d'un grand amour pour le Sacré-Cœur et le Cœur Immaculé de Marie. Tout part du cœur : son amour pour les pauvres et pour la jeunesse, spécialement les fillettes laissées à elles-mêmes et en danger. En dépit de l'opposition de ses proches, elle se consacre à Dieu en 1863 et, le 6 décembre 1868, elle fonde les ‘Filles des Sacrés-Cœurs de Jésus et Marie’. Son désir est de « faire du bien par amour du Cœur de Jésus. » Elle collabore avec le clergé pour des retraites et missions paroissiales. En 1878, à une époque anti-cléricale, elle n'hésite pas à ouvrir une ‘École normale’ féminine pour former des ‘maîtresses chrétiennes’. Dans l'éducation des enfants, elle insiste sur la ‘pédagogie de l'amour’ et fait une grande place à la joie. Pour elle, l'enseignement est une ‘mission évangélique’. Missionnaire dans l'âme, elle désire atteindre aussi ceux qui sont au loin, ce qui se réalisera pleinement après sa mort, car elle-même, à la fin de sa vie, connaît l'isolement et la maladie. Elle meurt à 55 ans dans la maison-mère de Gênes (1900).

San felice i a

saint Félix Ier, pape

Martyrologe Romain : À Rome au cimetière de Calliste sur la voie Appienne, en 274, la mise au tombeau de saint Félix Ier, pape, qui dirigea l’Église romaine au temps de l’empereur Aurélien.

 Saint Germer

Martyrologe Romain : À Flay sur le territoire de Beauvais, vers 660, saint Germer, abbé du monastère fondé par lui en ce lieu. Dans le diocèse de Beauvais il est fêté le 24 septembre.

 St Hermès

 exorciste et martyr († v. 270) Martyrologe Romain : À Bologne en Mésie, probablement sous Aurélien. Il est représenté à cheval délivrant du démon une femme tenue par une corde (ou un enfant).

Beato giovanni maria boccardo k

Bx Jean Marie Boccardo

Italie   Naissance: 1848   Mort: 30.12.1913
 Prêtre - Fondateur des "Sœurs de Saint-Gaétan" pour le soin des malades et l'éducation.
Béatification: 24.05.1998  à Turin  par Jean Paul II

San giocondo di aosta a

Saint Jocundus

Martyrologe Romain : À Aoste dans les Alpes Grées, après 502, saint Jocundus, évêque. Troisième évêque du diocèse d'Aoste, il aurait prit part aux conciles de Rome en 501 et en 502

Saint Laurent

Martyrologe Romain : À Frassanone en Sicile, vers 1162, saint Laurent, moine sous la règle de saint Benoît.

Beata margherita colonna

Bse Marguerite Colonna

Martyrologe Romain : À Castel San Pietro près de Palestrina dans le Latium, en 1282, la bienheureuse Marguerite Colonna, vierge, qui préféra aux richesses et aux plaisirs du siècle la pauvreté pour le Christ et le servit en faisant profession de la règle de sainte Claire.

Saint perpet ou perpetuus

Saint Perpet ou Perpetuus

Évêque de Tours († 494)

Saint Raynier

Martyrologe Romain : Dans les Abruzzes, en 1077, saint Raynier, évêque de Furcona, que le pape Alexandre II félicita pour sa bonne administration.

San ruggero di canne o

Saint Roger

Évêque (XIIe siècle)
L'évêque de Cannes était mort quelques années plus tôt, quand les habitants de Barletta, dans les Pouilles italiennes, vinrent piller la cathédrale de Cannes pour emporter des reliques. C'était chose habituelle à l'époque.
Ils rapportèrent de leur expédition un coffre de reliques, le trône épiscopal, des vases sacrés, et le corps de l'évêque Roger. L'année suivante, ils durent restituer les objets du vol, sauf le corps de l'évêque que son successeur ne considérait pas comme si précieux. Alors les habitants de Barletta voulurent le rendre précieux.
Ils le canonisèrent et composèrent un office. « Accorde-nous, par ses prières et ses vertus, d'être à jamais préservés de tout mal » dit l'oraison du nouveau saint Roger. 

Bx Sébastien Valfré

 En Piémont,  prêtre de l’Oratoire, apôtre de Turin à la fin du 17e siècle.

Date de dernière mise à jour : 2016-12-28