Saint Paul de la croix : une pensée par jour

liste

cas1-perso-202-3.jpgSaint Paul de la croix

(Extrait des volumes 1 et 2 des lettres de Saint Paul de la croix)

Janvier

Février

 Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

 Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

 

 

 

Janvier

cas1-perso-202-3.jpg

Saint Paul de la croix

Janvier

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

1

Que Jésus Christ crucifié soit toujours le réconfort de votre cœur .

2 Exercez-vous à la véritable humilité de cœur.
3

Ne donnez pas lieu à la tristesse, ni à la lâcheté spirituelle continuez (….) dans l’oraison et dans la pratique des vertus.

4 Si le monde s’en va sans dessus-dessous, n’en prenons pas peine et n’ayons d’autre souci que de plaire à Dieu.
5 Vous ferez toujours très bien, si dans l’oraison vous apportez une pensée de la Passion et si par amour, vous faîtes vôtres les peines du doux Jésus.
6 Si vous vous armez de grande confiance en Dieu,  vous verrez quelle force il vous donnera quand vous vous y attendrez le moins.
7 Protestez souvent devant Dieu que vous préférez mille morts plutôt que le péché.
8 Ne laissez jamais place à l’oisiveté, mais travaillez. … Faites vos actions en présence de Dieu.
9 Laissez le soin de vous-même au Dieu béni, vivez abandonnée sur le sein de sa miséricorde.
10 Soyez amant du silence, il est la clef d’or qui garde le trésor des saintes vertus et surtout de la véritable humilité de cœur.
11 Quel plus grand sanctuaire pouvez-vous trouver que d’aller adorer devant le Saint Sacrement.
12 Soyez constant à vous confier en Dieu, à vous abandonner à sa sainte volonté.
13 Communiez chaque matin et tenez bonne compagnie à l’Epoux Divin.
14 Que Jésus vous comble de toute abondante bénédiction, et spirituelle et temporelle.
15 Avec grande générosité, foulez aux pieds, tout respect humain, et n’ayez pas honte d’être la servante du Christ.
16 Continuez à être fidèle à Dieu, ne délaissez pas les exercices de piété.
17 Le plus grand bien que Dieu veut des hommes c’est l’accomplissement de sa sainte volonté.
18 Je vous recommande d’aimer beaucoup l’obéissance, l’humilité de cœur, la modestie, la prudence dans le langage et la garde des yeux.
19 Demeurez toujours paisible, tranquille, patiente, légère, charitable envers tous, en particulier ceux de la maison.
20 Faites que vos enfants se confessent souvent et communient pieusement.
21 (Dans l’épreuve)  ayez courage et consolez tous ceux de la maison, ainsi le demande la charité.
22 Ne cessez jamais de vous approcher des sacrements.
23

Oh heureuse cette âme crucifiée avec Jésus-Christ sans le savoir et sans le voir, parce que privée de tout réconfort sensible.

24 Au milieu des tempêtes vous devez rester forte, comme un rocher battu par les vagues, sans jamais abandonner vos pratiques habituelles.
25 Dormir par paresse, c’est un genre de teigne qui use et gâte toute piété et exclut tout fruit d’oraison.
26 Faites en sorte que vos enfants vivent dans la crainte de Dieu et vous soient obéissants
27 L’Esprit Saint nous conseille de nous réjouir quand nous sommes combattus par diverses tentations et épreuves.
28 Ne donnez pas prise aux scrupules mais brûlez les dans le feu du Saint Amour.
29 Tranquillisez votre esprit, chassez les idées fixes, les pensées inutiles.
30 Faites grand cas d’exercer votre patience, et pour bien la pratiquer souffrez et taisez-vous comme faisait Jésus-Christ.
31 Disposez-vous toujours davantage à recevoir la grâce, en vivant saintement dans l’état en lequel Dieu vous a placée.

 

Février

cas1-perso-202-3.jpg

Saint Paul de la croix

Février

(Extrait des volumes 1 et 2 des lettres de Saint Paul de la croix)

1

Que la Passion de Jésus et les douleurs de Marie soient toujours dans votre cœur.

2 Tenez votre cœur dans le recueillement.
3

Soyez heureuse en Dieu, poursuivez vos exercices spirituels habituels et n’ayez peur de rien.

4 Veillez à développer au mieux vos capacités, pour pouvoir aider les âmes selon les talents que Dieu vous accorde.
5 Si vous voulez recevoir le don d’oraison, restez en silence. Ce silence de l’argile envers son potier, gardez le devant votre créateur.
6 Aimons donc ce Dieu qui nous aime tant, consolons-le pour tant d’offenses qui lui sont faites. 
7 Ce qui compte c’est de nous unir étroitement à la sainte volonté de Dieu en tout ce qui nous arrive.
8 Laissons-nous manier par Dieu, de façon passive, mais bien sur toujours avec le consentement de la volonté qui élit son Dieu. 
9 Racontez-leur (à vos enfants) la vie des saints et inspirez-leur une grande dévotion envers la Vierge Marie.
10 C’est maintenant le temps de montrer votre fidélité à Jésus-Christ , en lui demeurant fidèle au milieu de toutes les tempêtes.
11 Faites en sorte d’unir l’action à la contemplation, vous tenant intérieurement dans le sein de Dieu.
12 Demeurons dans notre néant, notre véritable néant dans l’ordre de l’avoir, du pouvoir et du savoir, et Dieu, de ce néant, tirera des œuvres pour sa plus grande gloire.
13 Soyez les imitateurs de Dieu, comme les fils très chers, et marchez dans l’amour.
14 N’opposez pas de résistance à la grâce d’en haut, mais soyez très obéissant aux doux attraits de l’Esprit Saint.
15 Il ne faut pas servir Dieu pour les consolations, mais parce qu’il mérite d’être servi.
16 Priez beaucoup pour les besoins de l’Eglise
17 La croix doit être portée chaque jour et c’est pourquoi il ne faut pas perdre de temps, et profiter des occasions pour pratiquer la vertu, surtout l’humilité, la douceur, la tranquillité de cœur.
18 Défaisons-nous du « vieil homme » et de ses actions, revêtons-nous de notre Seigneur Jésus Christ.
19 Armez-vous toujours davantage de confiance en Dieu. 
20 Offrez votre peine à la Passion de Jésus Christ, car sa Divine Majesté tirera un bien de tout.
21 Même si on commence à avoir le don d’oraison, il ne faut pas s’endormir dans l’exercice des vertus et de l’imitation de Jésus Christ.
22

Le temps et la patience sont le remède à toute chose. Oraison, oraison, avec un tel appui, on souffre tout. 

23 Prenez l’habitude d’approfondir la connaissance de votre néant et durant toute votre vie, ne le perdez jamais de vue.
24 La vraie sainteté va de pair avec les peine et tribulations intérieures et extérieures.
25 Béni soit Dieu qui connaît nos grands besoins. 
26 Oh combien sont heureux ceux qui restent cachés dans le sein de Dieu.
27 Fuyez l’oisiveté et les relations avec le monde, vivez retirée et toujours occupée, soit à travailler soit à lire des livres pieux.
28 Faites vôtres les très saintes peines du Christ : vous tous qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez revêtus le Christ.
29 Continuez à servir le Seigneur avec ferveur.

Mars

cas1-perso-202-3.jpg

Saint Paul de la croix

Mars 

(Extrait du volume 2 des lettres de Saint Paul de la croix)

1

La grâce de l’Esprit Saint soit toujours dans votre âme.

2 Ne regardez â la conduite des autres sinon pour en être édifié.
3

Enfoncez-vous dans l’abîme de la divinité, et unissez-vous au Christ dans le sein du Père, qui est là où le Christ se trouve.

4 Que l’on demeure dans la ferveur et l’observance, et surtout dans une vraie humilité de cœur et la charité fraternelle.
5 (Dans la prière) Ne vous effrayez pas des distractions et des peines intérieures …. Tenez votre cœur tourné vers le Ciel.
6 Veillez à garder la paix du cœur, libre de scrupules, dans une vraie modestie…
7 Dans le sein divin, qui est feu consumant, toutes nos imperfections sont détruites et l’on progresse de vertu en vertu.
8 L’obéissance fait voler l’âme vers les chœurs célestes les plus sublimes….
9 Méditez la très sainte Passion de Jésus-Christ : Ses voyages, Ses fatigues et Ses souffrances pour l’amour de nous.
10 Les dons de Dieu laissent l’âme, dans l’humilité, la connaissance de son véritable néant, l’attrait du mépris de soi , un amour fervent pour pratiquer les vertus .
11 Les dons de Dieu poussent l’âme à se cacher aux yeux des créatures, et à ne jamais révéler de telles grâces qu’à son directeur spirituel.
12 Ne délaissez jamais l’oraison, quelles que soient les tempêtes que suscite le démon, ni les autres exercices de piété ….  
13 Soyez très fidèle à conserver le recueillement et la solitude intérieure, dans la paix de l’esprit et du cœur.
14 Faites tout avec prudence
15 .Abandonnez-vous entièrement à la sainte volonté de Dieu, en accueillant intégralement tout évènement de sa main pleine d’amour.
16 Dans vos épreuves bénissez le Seigneur par une silencieuse patience.
17 Oh ! Que notre Dieu est bon ! Oh ! Comme il est doux !
18 Faites tout dans l’intention la plus pure.
19 Une des plus importantes (dispositions intérieures) consiste à considérer la surabondance d’amour infini, qu’a manifesté le divin Père Éternel en nous donnant son Fils unique : et l’amour de ce même Fils prenant la chair humaine et se soumettant à tant de désastres et de peines afin de … nous libérer et nous ouvrir les portes du saint paradis.
20 Occupez-vous sérieusement de votre perfection…
21 Courez vers le Souverain Bien, avec rapidité, suivant le doux Jésus qui vous ouvre la voie
22 Aidons-nous mutuellement à porter nos croix.
23 A cela tous reconnaitront que vous êtes disciples du Christ, à l’amour que vous aurez les uns pour les autres.
24 Exercez la douceur, la charité la condescendance envers tous.
25 Qui exécutera et enseignera (les commandements), celui-là sera tenu pour grand dans le royaume des cieux.
26 (Lors de la messe) Apportez à l’autel les besoin du monde entier.
27 Si les conseils sont donnés avec douceur, ils soignent et guérissent, mais si c’est avec rudesse, ils causent dix blessures au lieu d’en guérir une.
28 Perdez-vous tout en Dieu, aimez et taisez-vous.
29 (Dans les difficultés) priez, criez vers le Seigneur, soyez sur de ses grâces et de son aide, car Dieu est très fidèle dans ses promesses : « demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez. »
30 Le fruit de la messe consiste à être entièrement revêtu de Jésus Christ, à apprendre et pratiquer ses mœurs divines.
31 Pour devenir saint, il faut tendre à la sainteté par l’imitation des exemples et des enseignements du Fils de Dieu

 

 

Avril

cas1-perso-202-3.jpgSaint Paul dela croix

 Avril

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

1 Bénissons le Très Haut pour ses miséricordes infinies, afin de les chanter ensuite au ciel éternellement.
2 Maintenant que vous avez fait voeu de religion (...)  vous devez vous considérer comme consacrée à Dieu et toute sienne; vous devez donc bannir tout faste tant dans la façon de vous vêtir que de vous conduire.
3 Parez-vous de toutes les vertus, elles sont les joyaux qui plaisent à l'Epoux Divin, spécialement l'humilité du coeur, la connaissance de son propre néant, la modestie de jour et de nuit,  avec la garde des sens, surtout des yeux et de la langue.
4 Soyez assidue à l'oraison et faites-vous un oratoire intérieur, où porter constamment le doux Jésus exposé sur l'autel de votre coeur pour brûler toujours de son amour.
5 Faites oraison, non à votre façon mais à celle de Dieu; abimez-vous toute en lui, demeurez très recueillie.
6 Abandonnez vous sur le sein de Jésus comme une petite enfant et demandez lui la grâce de vous former dans la voie de la perfection et de vous apprendre à faire oraison, soyez sure qu'il vous l'enseignera.
7 Tâchez d'être fidèle à Dieu, poursuivez l'oraison mentale, la lecture des bons livres et la fréquentation des sacrements.
8 O mon âme, fais la volonté de Dieu avec perfection en ce moment, comme si c'était le dernier.
9 Un élan d'amour vers Jésus Eucharistie, et un vif désir de l'avoir dans votre coeur, suffit pour la communion spirituelle dans la journée.
10 Réjouissez-vous que Dieu, vous purifie comme l'or par le feu au moyen des tentations qu'il permet pour vous; persévérez dans votre vocation, Dieu vous rendra saint.
11 .... mais maintenant c'est le temps de la souffrance et de l'abandon, puisque le Seigneur au moyen de cette maladie, purifie votre âme et aussi votre corps, afin que purifié, il soit un temple vivant de l'Esprit Saint.
12 O mon Dieu,  O mon souverain Bien, je vous adore, je m'abaisse dans l'abîme de mon rien pour vous adorer.
13 Persévérer dans la ferveur de l'oraison, la méditation de la Passion de Jésus Christ et des douleurs de la Vierge Marie.
14 Quand diverses tempêtes se présentent, je me dis : je veux aimer Dieu autant que je peux en ce moment.
15 Mon Dieu je vous offre mon pauvre coeur, qui veut vous aimer toujours plus.
16 Exercez la miséricorde envers les petits pauvres, quand vous le pouvez, (  ...) , réconfortez-les, consolez-les.
17 Si vous étiez détachée de tout, vous n'auriez qu'un désir, celui de plaire à Dieu seul, en tout lieu, en tout temps et de vous soucier uniquement de ne pas lui déplaire.
18 Cheminez simplement, élevez souvent votre esprit en Dieu, mais sans vous fatiguer la tête.
19 La véritable préparation, qu'il s'agisse de l'oraison ou de la communion, c'est une foi vive, une humilité profonde, d'où naît une grande connaissance de Dieu et de notre néant.
20 O Esprit Saint, Amour du Père et du Fils, brûlez moi toute entière d'amour.
21 Fuyez les scrupules comme la peste, ils font perdre à l'âme d'immenses trésors. Avancez simplement, confiez-vous à Dieu, ne prétendez pas acquérir la perfection à la force du poignet, mais faites doucement ce que vous pouvez.
22 Que Jésus, notre voie, notre vie, notre vérité, soit toujours l'unique objet de nos consolations.
23 Dépouillez-vous de ces pensées et de ces désirs inutiles et réjouissez-vous d'être là où vous êtes.
24 Parfois il vous semblera ne pas pouvoir méditer, ni rester en cette attention amoureuse envers Dieu, mais être comme une statue.  Ne vous mettez pas en peine, mais restez en oraison le temps fixé.
25 Promenez-vous dehors, seul, en écoutant la prédication des fleurs, des arbres, de l'herbe, du soleil et du monde entier, et vous verrez que tous vous prêchent.
26 Bien approfondir la connaissance de son néant, et celle de la grandeur de Dieu, et en tirer des actes d'humilité.
27 Ne soyez pas troublé par vos défauts, mais humiliez-vous beaucoup et cherchez à vous amender.
28 Vivez saintement et joyeusement, mais fuyez la bouffonnerie, elle dissipe l'esprit.
29 Plus vous êtes affligée, plus vous devez vous réjouir puisque vous êtes plus proche du Sauveur crucifié.
30 O mon grand Dieu, je voudrais pouvoir vous adorer  avec la même révérence, avec laquelle vos saints vous adorent.

 

Mai

cas1-perso-202-3.jpg

Saint Paul de la croix

Mai

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

1 Abandonnez-vous dans les bras plein d’amour de Jésus et de Marie, et ne vous relâchez pas dans vos exercices (spirituels)  
2 Tous les huit jours approchez-vous des sacrements, pieusement, (…)  et n’oubliez pas chaque jour votre examen de conscience.
3 Je vous recommande d’aller souvent, en esprit, pêcher dans l’océan des souffrances de Jésus-Christ et des douleurs de Sainte Marie. En cette grande mer , vous pêcherez les perles des vertus du doux Jésus et votre âme sera toujours plus belle, ornée de ces précieux bijoux.
4  Soyez modeste et exemplaire et faites en sorte que ceux qui vous voient, contemplent en vous un vivant portrait de Jésus Crucifié dans la modestie de vos comportements.
5 Tenez-vous solitaire dans le fond de votre esprit, dans la partie la plus intime de votre cœur. Vivez de foi et de saint amour.  Plongez vous toute entière dans la charité de Dieu , au plus secret de vous-même.
6 Ne restez jamais dans l’oisiveté car elle est la racine de tout vice.
7 Priez pour l’Eglise, pour le prochain, pour vous-même. Faites-le,  mais avec un langage intérieur, en pur esprit d’amour.
8 Si vous savez vous humilier, rester dans votre rien, aimer à être méprisée, cachée à toutes les créatures, bref si vous êtes comme morte, sans yeux, sans oreilles et sans paroles…. Vous apprendrez la grande science des saints
9 Veillez à rester prudent dans votre action, afin de ne vous faire remarquer de personne, puis laissez dire et priez pour celui qui vous calomnie.
10 Nous devons nous " glorifier que dans la croix de notre Sauveur Jésus Christ." (…) Par votre souffrance, ce qui est imparfait en vous et que vous ignorez, est purifié, votre âme devient comme un cristal en lequel se réfléchit la lumière du soleil divin.
11 Il n’y a pas de voie plus courte pour tomber dans le précipice que d’abandonner l’oraison, (…) ne la délaissez jamais.
12 Combien vous devez à Dieu ! Oh, comme vous devez être humble, charitable avec tous, patiente !
13 L’amour est une vertu unitive et fait siennes les peines du Bien Aimé.
14 Veillez à acquérir les vertus, à vous recueillir intérieurement et extérieurement, à garder votre cœur en paix pour qu’il soit  une demeure digne de Dieu.
15 Cultivez toujours davantage  la solitude intérieure et adoptez cette maxime : souffrir et se taire.
16 Jésus Christ disait un jour à ses apôtres que sa nourriture était de faire la volonté de son Père éternel. Oh que voila un point important. Vous donc, en tout évènement (…) en toute circonstance, nourrissez-vous de la volonté divine.
17 Ne vous effrayez pas des difficultés, tentations et aridités, mais augmentez votre confiance en Dieu et à le servir fidèlement.
18 L’obéissance, l’humilité, la patience, la douceur et le saint silence sont les pierres de fondation de tout l’édifice spirituel ; tâchez de les acquérir en toute diligence, en les exerçant continuellement.
19 Armez-vous toujours d’une grande confiance en Dieu, que les difficultés ne vous effraient pas, Dieu vous fera voir des prodiges.
20 Faites oraison, non à votre façon, mais selon Dieu ; laissez votre âme voler où la porte l’Esprit Saint.
21 Ne vous étonnez pas si vous ne pouvez pas expliquer la divine opération intérieure. Ce ne serait pas l’œuvre du Très Haut si vous saviez et pouviez l’expliquer. Qu’il vous suffise de recevoir ce que Dieu vous donne et de l’aimer beaucoup.
22 Ne vous affligez pas de ne pouvoir faire pénitence, parce que la mortification intérieure est plus parfaite que l’extérieure, et le Bon Dieu vous a donné lui-même les pénitences, avec ce peu de santé que vous avez toujours eue. Ces pénitences sont les meilleures.
23 (Dans la prière) tenez pour suspectes et illusoires les lumières qui ne laissent pas dans une grande humilité, la connaissance de soi, la paix et un désir plus grand de plaire à Dieu.
24 Soyez abandonné à la volonté divine en tout évènement et chaque fois qu’elle vous sera favorable, montrez vous reconnaissant envers ce Seigneur qui déverse sur vous ses miséricordes avec une telle abondance.
25 L’oraison est plus parfaite quand elle se fait au plus intime, dans l’essence de l’âme qui « prie dans l’Esprit de Dieu ».
26 Passez vos journées comme si chacune était la dernière et même tout instant comme le dernier de votre vie. Ce sera là un excellent moyen pour être plus fidèle à Dieu.
27 Un mot d’amour suffit pour garder l’âme dans un grand recueillement pour un moment. Le langage de l’amour, c’est le cœur qui brûle et devient cendres en holocauste au Bien Suprême.
28 Servez Dieu fidèlement, n’ayez pas honte d’être servante du souverain Roi de gloire. Foulez aux pieds tout respect humain.
29 Oh quel degré de perfection que de savoir se taire et veiller à ce que nos paroles soient douces, charitables, prudentes, sujets d’édification et de paix pour tous !
30  En vos affaires, demeurez solitaire en votre saint désert intérieur, vous reposant comme une petite fille sur le sein du Père Céleste (…) en faisant ainsi vous unirez vie active et vie contemplative. C’est la vie mixte qui est la plus parfaite.
31 Faites tout par obéissance et soyez sur que Dieu vous fera avancer par une voie qui mène à une grande perfection

 

Juin

cas1-perso-202-3.jpgSaint Paul de la croix

Juin

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

1

Les lamentations et les querelles ne servent qu’à multiplier et faire  multiplier les péchés

2

Dans la méditation quotidienne de la Passion de Jésus Christ et dans la fréquentation des sacrements vous apprendrez la charité, la patience, la douceur envers votre mari et envers les autres.

3

Que le feu qui brûle dans le Cœur de Jésus nous embrase tous d’amour.

4 Soyez attentive à vous-même et à la bonne éducation de votre famille
5

Lire de bons livres, aimer le silence, ne pas désirer savoir ce que font les autres, rester retirés, faire attention à soi, éveiller souvent son cœur par des actes d’amour de Dieu, heureuses les âmes qui font ainsi parce qu’elles deviendront saintes.

6

Vive la loi de Dieu, vive l’obéissance. Obéissez , obéissez, car j’espère vous voir saints au Ciel.

7

Quand vous vous trouvez dans une grande aridité,  retirez vous dans votre chambre, si vous le pouvez, et prenez en main le crucifix, et avec beaucoup d’amour baisez ardemment ses plaies et surtout son côté.

8

Fréquentez les sacrements, c'est-à-dire la confession et la communion. Quand vous vous approchez de l’autel, faites-le dans l’unique but de laisser votre âme se fondre toujours davantage dans le feu du saint amour.

9

Vous devez savoir que (dans l’oraison) l’âme ne peut pas toujours procéder de la même façon qu’au début ; c’est pourquoi, il faut suivre les impulsions de l’Esprit Saint, et se laisser guider comme le veut sa divine Majesté.

10

Ayez une tendre dévotion envers les douleurs de la sainte Vierge Marie, et son Immaculée Conception

11

Croyez ferment que votre cher Dieu est partout : au-dedans de vous, en dehors, dans votre cœur, votre âme,  votre corps et en tout lieu ; les cieux et la terre sont remplis de sa divine Majesté.

12

Tachez de vous dépouiller de tout désir, en dehors de celui de plaire à Dieu, et de faire sa sainte volonté.

13

Ne vous mettez en peine si vous ne pouvez pas mener une vie de pénitence et d’austérité à l’exemple des saints ; conduisez-vous selon votre état, avec cette prudence et cette discrétion que la bonté infinie enseignera à votre cœur, et puis ne doutez pas.

14

Pour tirer le plus grand fruit de l’enseignement du Seigneur, vous devez écouter la parole de Dieu, orale ou écrite,  comme si Jésus Christ lui-même la prononçait pour vous.

15

C’est une chose excellente et sainte de penser à la Passion du Seigneur, de faire porter son oraison sur elle : c’est le moyen d’arriver à l’union à Dieu.

16

Courons, courons derrière ce cher Amant de nos âmes, nous élançant toujours plus dans le sein de son amour. Que nos difficultés nos manquements quotidiens, nos grandes misères ne nous effraient pas, car elles sont précisément le trône de ses miséricordes.

17

Notre cher Jésus n’a pu faire davantage que de se donner lui-même en nourriture. Aimez-le donc ce cher Amant, ayez une grande dévotion envers le Saint Sacrement

18

Ceux qui souffrent par amour de Dieu aident Jésus Christ à porter la Croix, et ils partageront ainsi sa gloire dans le Ciel s’ils persévèrent.

19

Ayez un continuel souvenir des douleurs de notre Amour crucifié

20

Ne délaissez pas l’oraison pour une aridité ou une affliction quelconque… Tenez vous devant votre Dieu, et même toute abîmée dans son amour, détachée de toute satisfaction.

21

Observez avec grande exactitude la loi du Seigneur, craignez d’une crainte filiale, ce Dieu qui vous a créés et rachetés

22

Bannissez la mélancolie de votre cœur, et même si vous tombez en quelque défaut, ne vous troublez jamais, ce serait pire que le défaut lui-même.

23

La perfection la plus grande pour une âme consiste en un véritable abandon de tout elle-même dans les mains du souverain bien.

24

Faites fréquemment des actes de contrition et d’amour de Dieu. Vous pouvez les faire en vous promenant, en travaillant, et même en étant avec d’autres…

25

 Ce Dieu d’amour infini qui a sanctifié les saints, vous fera sainte aussi, si vous êtes fidèle dans votre vocation.

26

Habituez vous a vous tenir dans la foi en présence de Dieu en toutes vos actions (…) c’est une façon de faire continuellement oraison.

27

Je connais de pauvres gens du monde qui font de grandes choses pour Dieu et ne délaissent jamais l’oraison, même s’ils sont affligés pauvres et abandonnés. Ah heureux sont-ils puisqu’ils connaissent la vérité et fuient le mensonge dont le monde est plein.

28

Ne vous effrayez pas des difficultés, car Dieu, bonté infinie, sera votre force votre réconfort.

29

Quand je pense que mon âme est le temple de Dieu, que Dieu est en moi, que je vis, respire agis en Dieu, oh ! Combien mon cœur se réjouit. Toute affliction me semble douce et légère.

30

Avec le prochain, il n’y a pas meilleure médecine que la douceur.

 

Juillet

cas1-perso-202-3.jpgSaint Paul de la croix

Juillet

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

1

Soyez amoureux de la sainte obéissance. Rappelez-vous que Jésus s’est fait obéissant jusqu’à la mort et la mort sur la croix.

2 Consolez-vous donc en Dieu et rendez-lui toujours grâce pour ses si grands bienfaits.
3

Croyez-moi, très chers, vous êtes les plus fortunés en ce monde : pauvres en cette vie, mais riche en foi, vous serez riches éternellement.

4 C’est le conseil des saints de ne pas parler à sa propre louange, ou celle de sa parenté …  il est mieux de se taire et de ne parler que par nécessité, avec des sentiments d’humilité.
5 Lisez chaque jour quelque livre de spiritualité ; fuyez comme le démon les mauvaises compagnies.
6 Tenez pour sûr,  que jamais Dieu ne vous abandonnera et vous pourvoira du nécessaire.
7 Suivez la voie en laquelle Dieu vous a placé et pour bien réussir  en tout, ne délaissez jamais la sainte oraison… tenez votre cœur recueilli en Dieu.
8 Fiez-vous à Dieu et soyez assurés qu’il vous assistera toujours si vous observez sa sainte loi, fréquentant les sacrements, avec la dévotion à la Passion très sainte de Jésus et de la Vierge des douleurs.
9 Quelque soit le lieu où l’on se trouve, il faut porter sa croix avec soi car elle suit les serviteurs du Seigneur, où qu’ils aillent et où qu’ils se trouvent.
10 Pourvoyez-vous d’un père spirituel sage et pieux et réglez-vous d’après ses conseils.
11 Abandonnez-vous tout entière aux mains du Seigneur…  Soyez fidèle à bien le servir et ne craignez rien.
12 Habituez –vous a tenir votre cœur tranquille pour bien faire les œuvres extérieures, sans hâte mais en paix, et avec une intention pure pour la plus grande gloire de Dieu.
13 Heureuse serez-vous si vous êtes fidèle à persévérer, car la couronne n’est accordée qu’aux persévérants. 
14 Pour ce qui est de vos ennuis de santé…. Je veux que vous vous ménagiez mais que vous agissiez courageusement sans vous laisser abattre.
15  Savez-vous pourquoi Dieu vous tient en tant de misères et de peines ? Parce qu’il veut vous rendre riches dans le ciel.
16 Appliquez-vous à l’oraison,  et à la méditation de la Passion de Jésus Christ, tenez votre cœur recueilli en Dieu, ne donnez pas lieu aux scrupules et autres inquiétudes provoquées par le diable.
17 Vous perdez de grands trésors en n’étant jamais tranquille (intérieurement)
18 Remerciez Dieu et souffrez avec patience, car la souffrance finira vite et la jouissance sera éternelle.
19 Abandonnez-vous à la volonté divine et ne cherchez rien d’autre, car ainsi vous plairez au Seigneur et vous attirerez sur vous les miséricordes divines.
20 Ne doutez pas de la divine providence, tenez toujours pour certain le secours de Dieu.
21 Mettez votre confiance en Dieu et vivez tranquille, le monde pourrait périr, jamais Dieu ne manquera à qui espère en lui.
22 Souffrez volontiers les tribulations, rappelez-vous qu’elles sont les petits gages de l’Amour de Dieu.
23 Fuyez la publicité, tout ce qui sort de l’ordinaire, dissimulez vos vertus c’est ainsi que vous avancerez en sureté.
24 Ayez grande compassion et charité envers les pauvres du Seigneur.
25 Nous devons nous « glorifier que dans la croix de notre Sauveur Jésus Christ. » Vous êtes heureuse et vous ne le savez pas. Jésus vous tient crucifiée avec lui, il perfectionne maintenant l’œuvre qu’il a commencé en vous.
26 Je vous prie de réfléchir profondément à vos forces et votre santé, …. Il serait fort téméraire d’attendre des miracles.
27 Je voudrais que vous vous donniez tout entier au doux Jésus… Donnez-lui tout votre cœur votre âme, votre volonté, mais aussi tous vos sens : yeux langue mains et tout le reste afin que tout soit brûlé dans le Cœur de Jésus
28 Tachez d’entendre la messe tous les jours et quand par nécessité vous ne le pouvez pas, entendez-la de cœur, c'est-à-dire de désir.
29 Prenez courage vous aussi,  pour ce motif là, fondé sur les paroles de saint Paul, selon laquelle les prédestinés à la gloire sont prédestinés à être d’abord conformes à la croix.
30 Soyez fidèle à Dieu, afin que sa divine Majesté vous donne les lumières nécessaires pour marcher davantage dans la voie de la perfection.
31 Désirez vous unir souvent au Seigneur par la communion spirituelle.

Août

cas1-perso-202-3.jpg

Saint Paul de la croix

Aout

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

1

Que Jésus soit notre Voie, notre Vérité, notre Vie.

2 Offrez au Père, par la médiation de Marie, le Cœur très précieux du verbe incarné.
3

Ne négligez pas, même chaque jour de prendre du temps pour un peu d’étude et un peu de promenade, en solitude ce sera mieux.

4 Il et très bon de commencer l’oraison par les mystères de la sainte Passion, car elle en est la porte.
5 Dieu est le maître souverain, il guide les âmes avec une admirable providence, comme il lui plait et tout est à sa gloire.
6 Surveillez vos sens, bannissez l’oisiveté ; l’oisiveté est mère de tous les vices.
7 Reposez en Dieu comme une vraie petite enfant de l’évangile.
8 Vous qui avez été baptisé, vous avez revêtu el Christ.
9 (Dans l’oraison) , taisez-vous et aimez . Là, l’Amour vous enseignera tout.
10 L’humble ne se fie pas à lui-même, il se craint fort et se confie à Dieu.
11 Que votre repos soit en Dieu et non en ses dons
12 Dieu est béni en tous ses dons et saint en toutes ses œuvres.
13 L’amour très pur enseigne à supplier et le Seigneur exauce infailliblement
14 Recueillez-vous, le royaume de Dieu est au-dedans de vous.
15 Ne laissez pas passer une journée sans donner un peu de temps à la lecture spirituelle
16 Ayez grand soin de séparer ce qui est saint de ce qui ne l’est pas.
17 L’oraison doit se faire non à notre façon mais à la façon de l’Esprit Saint, qui en est le véritable et souverain Maître.
18 Chaque fois que vous célébrez la sainte messe ou que vous vous approchez du banquet sacré, communiez comme si c’était la dernière fois.
19 Lisez sur le front des pauvres et vous y trouverez gravé le Nom de Jésus Christ
20 Recevez avec action de grâce , la connaissance que Dieu vous donne de votre néant
21 L’espérance est un commandement incontournable et je dois donc espérer mon salut
22 O Dieu grand ! O Père grand ! Cela suffit à nous tenir en oraison une éternité ! Qu’en dites-vous ?
23 Les ruisseaux (les dons de Dieu) sont bons parce qu’ils viennent de la source, mais la source vive (Dieu) est meilleure.
24 Cheminons dans la foi et ne doutons pas.
25 Résistez au diable et il fuir loin de vous.
26 Moi, je ne veux pas résister à la volonté de Dieu. Je désire ardemment me nourrir  de sa sainte volonté au milieu de quelque peine ou tourment que ce soit.
27 Plus on connait son néant plus on se dispose à devenir un grand saint.
28 Ecoutez avec grande dévotion la sainte messe.
29 La crainte de Dieu qui est don de l’Esprit, ne trouble pas, elle engendre au contraire une grande paix.
30 Priez beaucoup pour la conversion des âmes
31 Que Jésus vous bénisse et vous fasse saint (e)

 

 

 

Septembre

cas1-perso-202-3.jpg

Saint Paul de la croix

Septembre

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

1

Plus vous resterez caché e évitant d’attirer l’attention, mieux cela vaudra.

2

Les véritables consolations et lumières qui viennent de Dieu sont invariablement accompagnées d’une très profonde humilité et d’une telle connaissance de soi et de la Majesté divine, que l’âme s’annihile au point de se mettre sous les pieds de tous.

3

Demeurons dans notre néant et ne nous levons pas avant que Dieu lui-même ne se lève.

4

Celui qui ne regarde qu’à la consolation perd de vue le grand Dieu des consolations.

5

Restez doucement attentif a Dieu en élançant fréquemment votre esprit vers l’immense océan de son amour divin.

6

Glorifiez-vous dans le Christ par votre maladie, en cheminant simplement.

7 Ne vous attristez de rien, mais montrez-vous joyeux à la maison et attentif à ce que vous avez à faire.
8

Dans l’oraison, si votre âme se plait à rester seule avec Dieu en un repos très humble et amoureux, laissez la faire, tout en réveillant souvent et doucement votre attention dans une foi pure et sainte.

9 Il ne faut pas se laisser accabler par la crainte de se tromper, mais plutôt se confier en Dieu.
10

Celui qui se tient en son néant, se défie de lui-même et se confie en Dieu, il ne sera pas trompé.

11

Pour l’oraison abordez les mystères de la vie, de la passion et de la mort, très saintes de Jésus.

12 Remerciez le Bien Suprême  de vous fournir de belles occasions de le servir dans l’exercice des vertus.
13

Fuyez la publicité, tout ce qui sort de l’ordinaire, dissimulez vos vertus, c’est ainsi que vous avancerez en sureté.

14

Voici les moyens d’éviter les illusions : une grande humilité, la défiance de soi, la connaissance de son néant, l’anéantissement en la présence de Dieu, l’abandon filial et confiant entre ses bras.

15

…. Quant aux pénitences, contentez-vous pour l’instant de celles que Dieu vous envoie : elles sont infiniment meilleures que celle que l’on se choisit soi-même.

16

Adressez à Dieu de ferventes prières pour qu’il vous fasse connaitre sa très sainte volonté.

17

Devant la volonté de Dieu, il faut s’incliner. Voila la règle de toute notre perfection.

18

Quant à l’oraison, si vous ne pouvez en faire tant, peu importe, c’est encore prier que de bien agir. Vaquez à vos travaux domestiques, c’est là qu’est votre devoir

19 Restez intérieurement paisible, serein, pacifique et chassez comme la peste les troubles, scrupules et inquiétudes.
20

Avancez avec prudence et discernement, conservez la forme et la bonne humeur avec tout le monde, sans attirer l’attention.

21 La continence est œuvre de Dieu : encouragez-vous à y persévérer.
22 Un serviteur de Dieu prie sans cesse, je ne dis pas à genoux, mais en portant une attention aimante à la présence divine.
23 Restez fidèle à ce Dieu si bon qui vous accorde tant de grâces, en vous exerçant aux vertus selon votre état, sans jamais délaisser l’oraison.
24 La croix est toujours bonne, elle est même sainte, très sainte, et si l’on savait le grand trésor que renferme la souffrance, on ne désirerait plus qu’elle.
25

L’oraison qui humilie l’âme, qui l’enflamme d’amour, qui l’incite à la vertu et à la souffrance, cette oraison ne trompe jamais.

26 Il nous est nécessaire d’œuvrer selon l’état qui est le nôtre, mais il convient de se recueillir souvent, même au milieu de nos occupations.
27 Aidez les âmes par le bon exemple et la prière ; aidez les égarés par vos bons conseils et de justes corrections,  mais à condition de connaître leurs besoins et de bien voir où est leur mal .

28

Par-dessus tout, il est nécessaire de rester simple, sans curiosité d’esprit, sans rechercher les subtilités mais dans l’abandon de Dieu, comme un petit enfant.

29 Si vous êtes bien humble, vous recevrez beaucoup de lumières pour avancer sur le chemin du paradis.
30 Soyez bien sûr que la bonne semence de l’éducation et de la parole de Dieu portera beaucoup de fruits,  car sa divine Majesté accorde une grande vertu et efficacité aux propos que les parents tiennent à leurs enfants.

 

Octobre

cas1-perso-202-3.jpg

Saint Paul de la croix

Octobre

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

1

L’oraison est le baume précieux qui parfume toutes nos œuvres afin qu’elles soient agréées par le Souverain Bien

2 Ayez soin de rester caché dans les très saintes plaies du Seigneur, ainsi serez-vous enrichi de tout bien et de toute lumière pour pouvoir voler vers la perfection, selon votre état.  
3

Veillez à vous montrer cordial et doux avec ceux qui vous méprisent, sans leur donner le moindre signe de contrariété.

4 Gardez le recueillement du cœur, mais sans vous fatiguer la tête .
5 Fiez vous à Dieu, défiez vous de vous-même, cela vous sera beaucoup plus profitable.
6 Si vous tombez en quelques fautes vénielles, humiliez-vous devant Dieu et poursuivez en paix votre route.
7 Montrez-vous, fort et persévérant, fidèle à Dieu, humble et simple comme un enfant mais prudent et attentif aux affaires domestiques, comme le veut votre état.
8 Fuyez comme la peste ces satisfactions qui vous enflent, qui vous envahissent et vous font croire que vous êtes quelque chose
9

Accoutumez vos enfants progressivement à l’oraison, adaptez-vous à leur âge parlez leur de Dieu avec beaucoup de douceur

10 Une demie heure d’oraison matin et soir suffira afin que vous puissiez vaquer à vos devoirs d’état. …
11 La virginité est un joyau précieux, et il faut la conserver très jalousement de crainte que l’air ambiant, pour ainsi dire, ne la ternisse.
12 Celui qui est le plus résigné au bon plaisir divin, est aussi le plus saint.
13 Devenez des saints, Dieu vous y appelle, mais à la sainteté de la Croix, qui est toute d’humilité et de patience.
14

Vos ennuis de santé ne vous permettent pas d’augmenter vos pénitences….  Faites le bien que vous pouvez selon votre état, car Dieu s’en contente.

15 Restez prudent  dans vos relations avec le prochain, laissez à Dieu le souci des besoins présents de cette époque grave, et criez vers lui dans l’oraison.
16 Celui qui garde son esprit en Dieu durant ses occupations fait toujours oraison.
17 Appliquez vous à élever vos enfants en leur prodiguant le lait de la piété, en les menant selon leurs forces sur le chemin de la perfection.
18 Excellents sont les désirs d’une grande perfection, alliés à une profonde humilité, à la confiance en Dieu et la défiance de soi-même.
19 Il est nécessaire que vous ayez un bon confesseur pour vous conseiller et diriger votre conscience, …
20 Tâchez de vous sanctifier, avec la grâce du Christ, dans l’état de vie qui est le vôtre.
21  

Un Dieu suant du sang pour moi ! O amour, ô charité infinie ! Un Dieu flagellé pour moi ! O ardente charité ! Oh ! Quand brulerai-je tout entier du saint amour ?

22 Pour ce qui est de la confession, faites l’aveu de vos manquements avec humilité, sincérité, brièveté, mais sans revenir sur le passé puisque vous avez fait de bonnes confessions générales, et brûlez vos scrupules au feu du saint Amour.  
23 Par-dessus tout, prenez bien l’habitude de vous résigner à la volonté divine. Faites en des actes fréquents : «   O sainte volonté de mon Dieu je vous aime … La volonté de Jésus était de faire la volonté du Père éternel : ma nourriture sera encore de faire toujours votre volonté »
24 La parfaite résignation à la volonté de Dieu inclut le parfait amour de charité, et dans l’amour de Dieu se trouvent toutes les vertus.
25 Les plus grandes épreuves sont pour les plus grands serviteurs de Dieu ; embrassons-les donc, souhaitons leur la bienvenue, au moins dans la partie supérieure de notre âme.
26 Les desseins du Seigneur sont très élevés et très profonds, mais cachés ; laissons-nous guider par lui comme des enfants.
27 Prenez soin de vous, nourrissez-vous et dormez correctement. Vous êtes tenu en conscience de vous maintenir en forme pour diriger votre maison.
28

Observez une grande fidélité a tous vos exercices (spirituels) du moment qu’ils n’excèdent pas les limites de votre situation c'est-à-dire qu’ils ne vous empêchent pas de vaquer à vos devoirs d’état.  

29 Quand vous vous trouvez ainsi agitée (intérieurement), entrez en esprit dans le Cœur de Jésus, dans cette fournaise de charité, et laissez ce feu vous pénétrer, vous brûler du saint amour.
30 Dieu permet que vous soyez abandonné des créatures afin que votre vie  soit toute cachée en Jésus Christ  dans une réelle pauvreté d’esprit. Vous devez en remercier le Seigneur  et vous en réjouir en Dieu notre bien.
31 Cheminez en toute simplicité, tenez-vous recueilli en la présence de Dieu, occupez-vous de vos affaires de famille, comme le veut votre devoir d’état .

Novembre

cas1-perso-202-3.jpg

Saint Paul de la croix

Novembre

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

 

1

Avant tout et plus que tout, travaillez à votre perfection

2 On meurt et la mort d’autrui doit servir à nous stimuler à nous tenir toujours prêts pour ce terrible passage, pourtant suave et doux pour celui qui a servi Dieu fidèlement, selon sa propre vocation. 
3

Fréquentez les sacrements avec préparation et action de grâce.

4 Fuyez l’oisiveté comme la peste.
5 Récitez-les (les prières vocales) sans précipitation, mais suavement avec l’esprit en Dieu.
6  Gardez jalousement tous vos sens et particulièrement les yeux ; ne les levez jamais sur ce qui peut être périlleux.
7 Adorez et aimez la volonté de Dieu dans les évènements qui vous arrivent. Ainsi garderez-vous le cœur en paix et votre cœur s’enrichira de mérites et de vertus.
8 Humiliez vous beaucoup en la présence divine , reconnaissant votre véritable rien
9 Abandonnons nous à Dieu, mettons en lui notre confiance. Dépouillons-nous de tout, Dieu nous vêtira à sa façon.
10 Demeurez en paix en pensant à Dieu, travaillez, faites la cuisine, servez tout le monde, mais en paix, aimant Dieu, l’esprit dans les bras du doux Jésus.
11 Vraiment la maladie est une grande grâce que nous, fait le Dieu béni ;par elle, nous découvrons qui nous sommes là, nous reconnaissons celui qui est vraiment patient, doux, humble, mortifié.
12 Vivez toute reposée en Dieu, en esprit et vérité, mais que votre cœur soit toujours humble, doux, et tout feu de charité.
13 Quant aux mystères de la passion, arrêtez-vous en ceux où votre cœur trouve le plus de dévotion et s’allume davantage à l’amour de Dieu.
14 Entrez en vous-même et là, adorez le Très haut en esprit et en vérité.
15 Le matin au réveil que votre première pensée soit pour le Crucifié, vos premiers soupirs pour ses saintes plaies.
16 Tenez toujours votre cœur prêt à recevoir Jésus.
17 Etudiez-vous à faire la volonté des autres plutôt que la vôtre.
18 Si en disant les prières vocales, vous vous sentez attirée à l’oraison mentale par un profond recueillement, laissez les et priez mentalement ensuite vous poursuivrez les prières vocales
19 Toutes vos peines vous paraitront douces si vous les offrez à la Passion de Jésus-Christ et aux douleurs de Marie ; je vous conseille d’y penser souvent avec foi, amour et gratitude
20 Heureuse l’âme qui se détache de sa propre jouissance, de son propre sentiment, de sa propre façon de voir.
21 Quand vous allez vous confesser, allez-y pour accuser avec humilité et simplicité vos défauts et ne cherchez aucune consolation auprès du confesseur.
22 Les tentations ne causent jamais de dommages lorsque la personne ne les provoque pas et n’y consent pas ; au contraire, elles servent à nous rendre plus humbles, à nous défier de nous-mêmes et à mettre toute notre confiance en Dieu.
23 Ayez pour agréable que soient déjoués tous vos projets, bien qu’ils soient bons. Il viendra un temps où Dieu vous les fera réaliser avec une vraie perfection
24 Faites comme si chaque jour était le dernier de votre vie, afin que cette pensée vous serve de stimulant pour courir vers la perfection.
25 Que Jésus notre souverain Bien soit notre unique consolation ; et vraiment l’âme pieuse ne doit chercher d’autre consolation ailleurs qu’en ce cher Sauveur et en sa sainte Croix.
26 Vivez toute passionnée pour l’amour de Jésus.
27 L’amour parle peu et s’exprime davantage par le silence. Une parole d’amour et suffit.
28 Il faut vous boucher les oreilles aux racontars du monde, n’en faire absolument aucun cas, mais aller de l’avant avec une foi vive, servant Dieu avec une grande fidélité.
29 Tachez de faire de votre cœur un vivant tabernacle du doux Jésus Eucharistie.
30 Soyez forte et contente en Dieu, il vous délivrera toujours de tout mal.
31 Allons ! Remercions Dieu qui nous continue ses divines miséricordes.

   

Décembre

cas1-perso-202-3.jpg

Saint Paul de la croix

Décembre 

(Extrait du volume 1 des lettres de Saint Paul de la croix)

 

1

Cheminez avec force dans la voie de la perfection, abandonnez-vous toute en Dieu et aux soins de votre directeur spirituel.

2

Laissez toute anxiété et sollicitude …. Laissez faire Dieu, car lui y pense pour vous.

3

Continuez à priez Dieu, qu’il vous apprenne qu’elle est sa très sainte volonté.

4 Que votre oraison soit la Passion de Jésus et dans ces colloques amoureux votre âme s’abîme en Dieu.
5 Je vous recommande avant tout de pratiquer les vertus, d’agir avec grand respect, mais bonne grâce et douceur avec toute votre famille. 
6 Nous ne sommes tenus de confesser que les fautes graves, mais on doit pourtant confesser aussi les péchés véniels,  comme l’ont toujours fait les bons chrétiens.
7 Qui pourra jamais expliquer les richesses immenses qu’apportent à l’âme les dons de Dieu.
8

En travaillant, ravivez la  foi et recueillez-vous en Dieu.

9 Au sujet des maux corporels, abandonnez-vous pour tout à l’obéissance au médecin. Ne refusez pas les remèdes, mais prenez-les dans le calice amoureux de Jésus avec un visage serein.
10 La sainte communion est le moyen le plus efficace que l’on puisse trouver  pour s’unir à Dieu
11 Quand les passions se réveillent … demandez ardemment à Dieu de vous secourir.
12 Faites de votre cœur un vivant tabernacle du doux Jésus Eucharistie.
13 Oh saint silence, clef d’or  qui garde le grand trésor des saintes vertus.
14 Ne pensez jamais et ne parlez jamais de la conduite des autres…  pensez à vous sanctifier avec l’aide de Dieu. 
15 Bien que dans l’oraison vous éprouviez insensibilité et froideur, ayez patience et continuez avec résignation et continuez le temps prévu.
16 (Pendant l’oraison) Si le sommeil vous prend,  mettez vous debout, ou un peu mal assis …. Et combattez, car Dieu vous donnera la victoire  et vous fera ensuite de grandes grâces.  
17 Qu’importe que le confesseur ne parle pas, qu’il ne vous dise rien ; laissez le divin époux vous parler au cœur.
18

Vivez abandonnée au bon plaisir de Dieu, réjouissez-vous que sa volonté soit faite en tout.

19 Eveillez votre cœur à l’amour de Dieu par de douces et saintes affections.
20 Agissez dans la paix, sans hâte comme  si chaque action était la dernière de votre vie. 
21 (A Noel) Tenez compte que votre cœur est la crèche où veut naître le doux Jésus , humiliez-vous et priez la Vierge Marie de l’orner
22 Oh ! Heureuses, ces âmes qui sont toutes blessées des peines du Sauveur et les portent dans le sein de leur âme, les couvrant de parfum par un souvenir amoureux et douloureux !
23 Soyez bien humble, mais de cette vraie humilité du cœur qui fait que l’âme aime à se mépriser elle-même et à se soumettre à tous.
24 Je désire que votre cœur soit la crèche du doux Petit Enfant et qu’il y naisse mystiquement.
25 Cette nativité divine se fera dans le temple intérieur de votre âme, si vous restez fidèle à Dieu, amante des vertus, exerçant continuellement l’humilité du cœur, la patience le silence , la mansuétude et la plus fervente charité.
26 Que la sainte charité de Dieu soit toujours dans notre cœur. Amen.
27 Tachez de rendre l’oraison continuelle par la solitude intérieure.
28 Agissez dans la paix, sans hâte comme  si chaque action était la dernière de votre vie. 
29 Il faut cheminer dans la bonne foi, sans s’inquiéter, ni se troubler, faire ce qu’on peut et puis se fier à Dieu
30 Jésus Christ dit que si nous ne devenons pas de petits enfants, nous n’entrerons pas dans le Royaume des cieux…. Cela veut dire qu’il convient d’être simples, humbles, doux, obéissants, souples, renonçant toujours a notre volonté, nous soumettant et nous humiliant devant toute créature, comme dit saint Pierre, par amour de Dieu.
31 Ne délaissez jamais ni l’oraison, ni la garde du cœur, ni la fréquentation des sacrements, ni la lecture spirituelle.

   .

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-10-25